Alioune Tine alerte

L’Expert indépendant des Nations Unies…, Alioune Tine, fondateur du centre de réflexion Afrikajom Center ne voudrait pas que le Sénégal sombre dans le chao dans un contexte préélectoral tendu. Il lance l’alerte en dénonçant la répression des manifestations et l’emprisonnement d’élus, des leaders de l’opposition.

“Le durcissement de l’état avec la répression et la criminalisation de l’opposition, la détention et l’emprisonnement d’élus et de leaders de l’opposition contribuent à l’escalade, aux tensions et violences politiques. Il faut éviter la vulnérabilité du pays dans ce contexte actuel”. C’est l’appel de Alioune Tine aux autorités politiques aux manettes.

Selon le droit-de-l’hommiste, il s’agit-là, des ingrédients traditionnels des crises et pathologies de nos systèmes démocratiques et des pouvoirs illimités des hyper-présidentialismes de l’Afrique francophones. D’après M. Tine, il faut dialoguer, c’est la solution la plus sage, la plus démocratique, la moins onéreuse et le plus pacifique.

En conclusion, il rappelle les causes profondes et cumulatives de l’impasse: “une loi électorale qui dysfonctionne, une administration qui dysfonctionne et qui est dans le conflit d’intérêt, une justice perçue comme incompétente et pas impartiale et faiblesse régulations sociales”. Face à cette situation, Alioune Tine soutient que “le Sénégal ne doit pas plonger”. Car, il existera toujours des solutions autour de la table de négociations. Rien n’est encore trop tard! 

Nombre de Vues | 782 Fois |

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.