Agriculture – Démarrage du projet de renforcement de la production de riz dans le sud du pays

L’Agence japonaise de coopération internationale (JICA) a annoncé, mardi, le démarrage du projet de renforcement de la production de riz au Sénégal oriental et en Casamance, dont le coût s’élève à deux milliards de francs CFA.

Sa durée prévue est de cinq ans, à compter du début de l’année 2022, indique la JICA dans un communiqué parvenu à l’APS.

Le projet de renforcement de la production de riz au Sénégal oriental et en Casamance est le premier projet de la JICA dans ces deux parties du pays.

Mis en œuvre avec la collaboration du ministère de l’Agriculture et de l’Equipement rural, il concerne les régions de Tambacounda, Kédougou et la Casamance, qui est composée des régions de Kolda, Sédhiou et Ziguinchor.

La JICA annonce qu’il sera procédé, avec l’aide de la Société de développement agricole et industriel du Sénégal, à la ‘’spécification’’ des ‘’mesures locales (…) appropriées’’ pour ces régions, en vue du développement durable de la riziculture et d’une augmentation de la production de riz, surtout par la riziculture pluviale.

La JICA souligne que ce projet est un ‘’pilier essentiel’’ du Programme national d’autosuffisance en riz.

L’initiative vient en aide au Plan Sénégal émergeant, le programme de développement du gouvernement sénégalais.

L’Agence japonaise de coopération internationale rappelle que, dans ces zones du pays, ‘’les rendements unitaires sont faibles par rapport à la moyenne nationale’’.

Nombre de Vues | 7,806 Fois |

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.