Ageroute_Seneweb_1000x250px

AFFAIRE IDRISSA GANA GUEYE : Macky Sall s’en mêle

Ça devient une affaire d’état ! C’est, sans doute, le moins qu’on puisse dire de cette affaire, partie de la volonté de l’international sénégalais de ne pas jouer lors du match ayant opposé le PSG à Montpellier. Histoire de ne pas porter le maillot floqué aux couleurs LGBT. La polémique partie du tweet de Valérie Pécresse a enflé au point de tremper la plume du président Macky Sall dans l’encrier.

Gana GUEYE
Le match de ligue 1 qui opposait samedi dernier le PSG à Montpellier est devenue une affaire d’état. La polémique née du refus, lors de cette rencontre, du Sénégalais Idrissa Gana Guèye de jouer avec les flocages de la couleur arc-en-ciel propre à la communauté LGBT a enflé au point de provoquer la réaction de Macky Sall. Le chef de l’Etat sénégalais a, hier mardi, dans un tweet concis, déclaré : « Je soutiens Idrissa Gana Guèye. Ses convictions religieuses doivent être respectées ». Le tweet de Macky Sall a quasiment coïncidé avec celui d’Emmanuel Macron donnant l’impression qu’il répondait à son homologue sénégalais. Alors que Macron marquait sa solidarité en cette journée mondiale (17 mai) de lutte contre les LGBT. « L’homophobie, la transphobie, la biphobie frappent, discriminent, rejettent. Aux côtés de celles et ceux qui en sont victimes, de celles et ceux qui se battent pour les droits humains et l’égalité, nous continuerons le combat. Chacun est libre d’être soi, d’être aimé et d’aimer », a-t-il tweeté.
Son tout nouveau Premier ministre Elisabeth Borne lui a emboîté le pas laissant entendre que toutes les personnes LGBT+ « trouveront en moi et mon Gouvernement un allié pour défendre leurs droits et lutter contre toutes les discriminations ».


L’allure politique de cette affaire est partie de la déclaration Valérie Pécresse, candidate malheureuse à la dernière Présidentielle française. « Les joueurs d’un club de football, et ceux du PSG en particulier, sont des figures d’identification pour nos jeunes. Ils ont un devoir d’exemplarité. Un refus d’Idrissa Gana Guèye de s’associer à la lutte contre l’homophobie ne pourrait rester sans sanction ! », a-t-elle préconisé dans un tweet, point de départ d’une indignation généralisée au Sénégal.


D’ailleurs, juste avant la sortie de Macky Sall, son ministre des Sports, Matar Bâ a joué la carte de la solidarité. « Il a tout notre soutien (…). « Quand on signe c’est pour jouer au foot et non pour faire la promotion ou mettre de côté ses convictions. Il n’a qu’à se battre et continuer. Chacun a ses convictions. En tout cas, Gana est un Sénégalais aimé par les Sénégalais. Il a tout notre soutien. », dira-t-il, lundi dernier, à l’issue de la cérémonie de lancement de l’opération baptisée « Trophy Tour » au Musée des Civilisations Noires. Le chef de l’opposition, Ousmane Sonko a également apporté son soutien à Gana Guèye ce mardi en marge de son point de presse au sujet du rejet de la liste départementale de Yewwi askan wi à Dakar. « Les occidentaux nous prennent pour leurs poubelles. Ils pensent être les seuls à avoir des valeurs. Le respect des droits de l’homme commence par le respect de la foi de tout le monde. Je soutiens le jeune footballeur Idrissa Gana Guèye. C’est un homme de conviction, il n’a insulté personne. On lui doit du respect pour ses principes », explique-t-il.


Même tonalité offensive au mouvement « Y en a marre ». Dans un communiqué rendu public ce même mardi, Aliou Sané et ses camarades s’en prend à la tendance marquée de vouloir de plus en plus faire du sport un instrument politique aux fins d’asseoir une certaine vision du monde. « Gana Guèye, s’il s’avère qu’il s’est abstenu de prendre part à cette journée de promotion de la cause LGBTQ, est resté en phase avec ses propres croyances, us et coutumes, et donc bénéficie du soutien total de son peuple », alerte le mouvement citoyen « Y en a marre ».Macky Sall apporte son Soutien à Idrissa Gana GUEYE


Félix DIAGNE



Nombre de Vues | 5,026 Fois |

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.