Accident au niveau du Zoo de Hann – Le Capitaine Momar Sèye, Directeur du Parc brise le silence

Après l’accident survenu au niveau du Zoo de Hann, le Capitaine Momar Sèye, Directeur du Parc a accordé un entretien à nos confrères de Dakaractu. Il met les points sur les”i”, annonce l’ouverture d’une enquête sur certaines accusations et évoque les nouvelles mesures déployées au niveau du Zoo. En effet, Abdoulaye Wade, à qui un lion adulte a failli arracher la main a fustigé le manque de prise en charge de la direction des eaux et forêts après son accident, mais aussi dénoncé les conditions difficiles des agents avec des salaires de misère qui ont poussé certains même à la démission. Autre accusation, selon le guide toujours, les poils de lion vendus sur le marché noir. Des accusations que balaie d’un revers de main le Capitaine Momar Sèye, Directeur du Parc forestier et zoologique de Hann. Il a promis cependant l’ouverture d’une enquête pour déterminer la véracité des accusations sur la vente de poils de lion. Il est également revenu sur le travail abattu par ses équipes, et cela depuis quelques mois, un travail qui a valu au Directeur des eaux et forêts le Colonel Baïdy Ba, les félicitations du ministre de tutelle.

  Propos recueillis par Dakaractu

Votre sentiment sur la vidéo de l’accident au zoo de Hann ?
C’est malheureux, j’ai vu ces images comme tout le monde et j’étais très choqué en tant qu’être humain, mais aussi regretté cet accident en tant que responsable. Mais il y a eu plus de peur que de mal, puisqu’il n’y a pas eu de fractures, juste une blessure.

Votre agent cherchait à arracher les poils du lion pour les vendre a-t-il dit ? Etes-vous au courant d’une telle pratique au niveau du Zoo?
Je pense qu’il est sous le choc. C’est une situation très difficile, il est blessé et est conscient d’avoir commis une faute. C’est peut-être la raison pour laquelle il cherche des excuses. Je suis à la tête du Parc depuis cinq mois et je n’ai jamais eu vent de ces pratiques. Et le responsable du Zoo, le Sergent Ndiaye, non plus. Maintenant on ne va pas botter en touche, on va vérifier cette information et si elle est avérée, on va prendre les mesures à la hauteur et les bannir.

Il a aussi fustigé le manque de prise en charge de la part des autorités du Parc
Rien que hier matin, on l’a conduit à l’Institut Pasteur pour des analyses. Notre priorité, c’est qu’il recouvre la santé. Alors les informations qu’il distille pour dire qu’il se soigne lui-même ne sont pas réelles. Ce qu’il faut savoir c’est que les travailleurs des eaux et forêts bénéficient de deux sortes de prise en charge. Il y a une mutuelle des eaux et forêts, et tous les agents de la Direction au niveau national sont inscrits dans cette mutuelle. Il y a aussi une prise en charge pour les agents du Parc de Hann. L’Etat a mis en place une enveloppe pour leur permettre de prendre en charge les agents du parc avec leur famille. Je pense donc que la situation l’a dépassé. On voit sur la vidéo qu’il est tout de suite sorti du parc après que le lion a lâché sa main.  C’est 24 heures après que l’on a pu mettre la main sur lui. Peut-être que c’est en ce moment qu’il a fait son intervention dans les médias pour dire qu’il n’a pas été pris en charge correctement.

Et sur le salaire misérable des agents, qu’est-ce que vous répondez ?
Je répète qu’il est dans une situation de stress. Mais il a un bulletin de salaire, il n’a qu’à le montrer pour rétablir la vérité. Mais je confirme qu’il perçoit bien plus que ce qu’il a déclaré.

Le guide était-il ivre au moment des faits, quelle sanction risque-t-il ?
Je ne peux affirmer qu’il était ivre au moment des faits. C’était un dimanche après-midi je n’étais pas dans le Parc. Le responsable du Zoo lui est pratiquement dans le parc en permanence, mais il ne peut lui aussi confirmer qu’il était ivre. Parc contre sur une vidéo, il demande aux visiteurs de ne pas s’approcher de la cage du lion ? Donc il sait parfaitement que la barrière de sécurité avant la grille personne n’a le droit de la franchir. Il sait donc les interdits dans le parc, donc c’est une faute dont la suite sera donnée à l’appréciation de l’autorité

Quelles sont les mesures prises au niveau du parc et plus précisément du Zoo pour offrir plus de commodités au visiteurs ?
Le Parc si vous faites votre petite enquête depuis le mois de Septembre, les réalisations faites sont très gratifiantes. On peut s’en réjouir. Il y a moins d’un mois lors d’une journée de salubrité, le ministre est venu dans le Parc et a tenu à féliciter le travail abattu et a félicité le Directeur des eaux et forêts pour sa gestion. Pour les réalisations, pour des raisons évidentes c’est nous qui avons amené les animaux ici. Donc nous devons leur assurer le minimum en matière de prise en charge, le suivi sanitaire, la propreté des lieux etc… C’est la même chose pour les travailleurs du zoo à qui nous devons assurer la sécurité et garantir leur bien-être.
Le troisième volet concerne les visiteurs. On doit leur assurer la sécurité à leur entrée dans le parc jusqu’à leur sortie. C’est la raison pour laquelle on a renforcé la sécurité autour de la cage des lions par exemple. Si par extraordinaire un lion parvenait à s’échapper de sa cage, il existe un mur de sécurité qu’il ne devrait pouvoir franchir.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.