Accès à l’eau potable à Mbacké : Le Forum Civil fait pression sur l’Institut Pasteur

La commune de Mbacké fait partie des localités du Sénégal qui peine toujours à accéder à l’eau potable. Entre l’insécurité hydrique qui menace constamment la paix, la cohésion et la santé des populations, Mbacké se confronte également à un déficit économique et social qui ne dit pas son nom.

Ainsi, pour faire respecter le droit des habitants, le Collectif ‘‘And Sopi Ndoxum Mbacké’’ a saisi la justice. Et, c’est dans ce sens que depuis janvier 2019 le Tribunal de Grande Instance de Diourbel avait désigné par ordonnance le laboratoire de Chimie Eau de l’Institut Pasteur pour une expertise aux fins de déterminer si l’eau distribuée par la SEN EAU aux populations de la commune de Mbacké répondait aux normes de potabilité bactériologiques et physico-Chimiques édictées par l’OMS et si oui ou non elle pouvait être utilisée comme eau de boisson destinée à la consommation humaine. Le tribunal leur avait imparti un délai de 2 mois à partir de la notification de la mission pour le dépôt du rapport. Mais depuis cette date, les populations de Mbacké attendent impatiemment l’expertise de l’Institut Pasteur au moment où cette situation nourrit beaucoup d’inquiétudes et suspicions. Conscient de sa mission, le Forum Civil, dans un communiqué, exhorte l’Institut Pasteur à édifier les populations de la commune de Mbacké en respectant scrupuleusement l’ordonnance du Tribunal de Grande Instance de Diourbel et demande au Collectif ‘‘And Sopi Ndoxum Mbacké’’ de continuer le combat pour recouvrer leur dignité humaine.

Le Forum Civil invite également la SEN EAU à respecter enfin ses obligations de fournir de l’eau en qualité et en quantité aux populations de Mbacké pour que celles-ci puissent aussi puissent respecter à leur tour leurs obligations.

 784 Vues

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.