Abou Abel Thiam accuse Sonko de vouloir déplacer la rébellion casamançaise à Dakar

La parole de Abou Abel Thiam est très rare. Et lorsqu’il décide de retrouver le fil de l’actualité, l’ancien porte-parole du président de la République s’attaque à Ousmane Sonko, un «opposant aux institutions de la République». Dans un entretien avec le journal Le Quotidien, le président du Collège de l’Autorité de régulation des télécommunications et des postes (Artp) accuse le leader de Pastef de vouloir déplacer la rébellion casamançaise à Dakar. Dans cet entretien avec nos confrères, M. Thiam, membre du Secrétariat exécutif national de l’Apr, se dit choqué par les propos de Cheikh Abdou Bara Dolly. Il appelle également la Justice à faire son travail dans les affaires Amath Suzanne Camara et Farba Ngom.

Nombre de Vues | 1,062 Fois |

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.