Abdoulaye Wade annonce la reprise de la traque des biens mal acquis

La Cour de répression de l’enrichissement illicite (Crei) va reprendre service. La révélation est de Me Abdoulaye Wade, ancien président de la République du Sénégal. Ce dernier, de Paris, où il séjourne depuis un bon bout de temps, a annoncé la reprise de la traque des biens mal acquis. Laquelle a été mise en berne après l’arrestation de Karim Wade et ses co-accusés.

« Wade a informé son entourage immédiat qu’après le référendum précipitamment organisé, le régime de son successeur (Macky Sall) a, à cœur, de reprendre ses exactions sur les responsables libéraux rebelles à l’invitation ou au chantage de la transhumance politique, par la reprise de service de la Crei », a confié un des proches du patron du Pds. Ce dernier d’accuser, dans la même veine, le président Macky Sall de vouloir achever sa stratégie de «déstabilisation» des ténors du Pds. Ceci, dans l’unique but d’empêcher ladite formation politique  et à ses responsables de battre campagne pour les législatives de 2017.

« Leurs plans (Macky et son régime) sont déjà ficelés» a d’ailleurs affirmé le président Wade, secrétaire général national du Pds avant de dénoncer le manque de soutien de certains, devant «l’acharnement» de Macky Sall contre sa personne, informe L’Observateur, sans son édition de ce mardi 29 mars 2016.

« Wade est très étonné du silence de certaines voix autorisées du pays, à qui il a tout donné durant son magistère. Lesquelles sont aujourd’hui d’une passivité suspecte et aphones devant l’acharnement de Macky Sall sur sa propre famille et sur celles de quelques-uns parmi les responsables libéraux.

Nombre de Vues | 302 Fois |

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.