colisdays- Ban
HomeActualitéVélingara a enregistré trois chutes mortelles dans des puits et un cas de noyade

Vélingara a enregistré trois chutes mortelles dans des puits et un cas de noyade


Du 1er au 22 janvier dernier, le département de Vélingara a enregistré trois chutes mortelles dans des puits et un cas de noyade. Pour éviter ces drames, des mesures ont été prises par les autorités. Vélingara a enregistré trois chutes mortelles dans des puits et un cas de noyade

Trois cas de chute mortelle dans des puits, en 22 jours, dans le département de Vélingara ! Il était temps que des mesures soient prises pour éviter ces drames, à l’avenir. C’est ce que les autorités de la localité ont fait. Le sous-préfet de l’arrondissement de Saré Coly Sallé a sorti un arrêté qui emporte l’assentiment des délégués de quartiers et chefs de villages. Il leur demande de remblayer tous les puits à ciel ouvert hors d’usage, de réaliser des margelles et des soupapes pour fermer et sécuriser les puits fonctionnels. Mais aussi d’inscrire un programme d’adduction d’eau pour arriver, à terme, à l’élimination des puits qui sont source d’accidents fâcheux pour les populations et le bétail.

En effet, le premier drame a eu lieu, le 1er janvier dernier, vers 21 heures. Le nommé Saifou Sabaly, âgé de 17 ans, et un ami venaient de quitter leur village Thianfara pour se rendre à une soirée à Kounkané. En cours de route, ils ont aperçu un groupe de jeunes qui venaient en sens inverse. Pris de panique, ils se sont enfuis. Dans sa course, Saifou Sabaly est tombé dans un puits abandonné. Mais ni les éléments de la brigade de Diaobé ni les sapeurs-pompiers n’ont pu le sauver. C’est un corps sans vie qu’ils ont repêché.

Le 11 janvier dernier, un garçon de 3 ans a été retrouvé également mort au fond d’un puits. Le drame est survenu aux environs de 15 heures, dans le village de Dialakégny, commune de Kandia,  dans le département de Vélingara. Le père parti au champ, la mère s’affairant aux tâches ménagères, le petit Assane Baldé était en train de jouer avec ses camarades autour du puits dont les normes de sécurité ne sont pas respectées. Il a glissé et est tombé dedans. Là également, les éléments de la brigade de gendarmerie de Vélingara, accompagnés de sapeurs-pompiers et du médecin chef du district sanitaire de Vélingara, ont trouvé un corps sans vie. La dépouille a été sortie du puits par les riverains.

Le 19 janvier dernier, aux environs de 15 heures dans la commune de Kounkané, un autre drame s’est produit. Un garçon de 5 ans jouant avec son frère jumeau dans la cour de la concession a chuté dans le puits, alors qu’il courait. La maman qui était dans la maison d’à côté a été aussitôt informé par l’autre jumeau. L’arrivée des gendarmes, des sapeurs-pompiers et de l’infirmier chef de poste de Diaobé n’y a rien fait. Il a rendu l’âme.

A ces chutes mortelles est venu se greffer un cas de noyade. Cela s’est passé le 22 de ce même mois. Idrissa Baldé, âgé de 40 ans et demeurant à Soutouré, commune de Diaobé-Kabendou, s’est noyé dans les eaux du fleuve Kayounga à hauteur du village de Télew. Tôt le matin, il s’était rendu au fleuve pour pêcher. A la tombée de la nuit, ne le voyant pas arriver, ses parents sont partis à sa recherche. Ils l’ont retrouvé noyé, après que son embarcation a chaviré.

  • EnQuete

    Partager cet Article avec Vos Amis ⇓⇓⇓

    Partager l'articleShare on Facebook0Share on Google+0Share on LinkedIn0Tweet about this on TwitterEmail this to someone
    Une enveloppe étati
    CAN 2017 : Le Séné

    Publicité

    AUCUN COMMENTAIRE

    LAISSEZ UN COMMENTAIRE

     

    Publicité

    Autres Articles

    Annonces