HomeÀ la uneUrgent – Référendum du 20 Mars : La coalition du Non «Gor ca waxja» rejette avec vigueur les résultats proclamés

Urgent – Référendum du 20 Mars : La coalition du Non «Gor ca waxja» rejette avec vigueur les résultats proclamés


application_laviesenegalaise_com, LVS OK,

Les membres de la coalition du Non «Gor ca waxja», reunis en conférence de presse ce vendredi ont rejeté avec vigueur les résultats du référendum. Ils ont soulevé un certain nombre de points qui, de leur avis ont faussé la sincérité du scrutin référendaire du 20 mars dernier.Sada Ndiaye PDS

Les membres du comité électoral, par la voix de Sada Ndiaye se sont étonnés du passage «inexpliqué du nombre de bureaux de vote à l’étranger qui, initialement au nombre de 653 est passé curieusement à 1213», rapporte Leral.
Sada Ndiaye et compagnie ont dénoncé par ailleurs, comme ils le font depuis le 20 mars, les «achats de conscience au Sénégal et à l’étranger».

Ils ont également fustigé l’attitude du Cnra «qui a laissé la campagne du Oui continuer au-delà de la limite» tout en se demandant ce qui pourrait justifier l’existence de scores fleuves du Oui dans certaines localités comme Podor, Mbour, Kanel ou Matam, où il a été constaté des écarts considérables, «entre 8000 et 56000 voix de différence». «Rien ne peut justifier ces écart» a affirmé Sada Ndiaye qui, compte tenu de tous ces éléments, a décidé, avec ses alliés de la coalition du Non de «contester» systématiquement les résultats issus du référendum.

Les membres de la coalition exigent par ailleurs la démission de Doudou Ndir de la Cena, la refonte du fichier électoral, la fusion de la carte d’identité nationale et la carte d’électeur non sans insister, une fois de plus, sur le retrait du ministre de l’Intérieur de l’organisation des élections en raison de son appartenance au camp du pouvoir : «Nous n’en voulons plus, il est partial et antidémocratique, nous exigeons qu’il soit remplace par une personnalité neutre» a réaffirmé Sada Ndiaye.

Compte tenu de tout cela, ils contestent systématiquement les résultats et récusent le ministre de l’Intérieur comme chargé des élections. «Nous n’en voulons plus, il est partial et antirépublicain, nous exigeons qu’il soit remplacé par un homme neutre» a déclaré Sada Ndiaye.

Commentez cet article

Partager cet Article avec Vos Amis ⇓⇓⇓

Partager l'articleShare on Facebook0Share on Google+0Share on LinkedIn0Tweet about this on TwitterEmail this to someone
Un projet d'amélior
Amnesty - Rapport su