HomeÉconomieTourisme au Sénégal: Plus de 465 milliards de FCfa de recettes en 2015

Tourisme au Sénégal: Plus de 465 milliards de FCfa de recettes en 2015


L’industrie touristique représente 6,3 % du Pib du Sénégal. Ce pourcentage pourrait connaître, d’ici à 2020, une croissance importante grâce aux nombreux investissements infrastructurels entrepris par le Sénégal. Tourisme au Sénégal

En 2015, les recettes touristiques ont été estimées à 465,9 milliards de FCfa dont 63,8 % pour les touristes internationaux et 36,2% pour les voyageurs locaux. Si cette tendance se poursuit, la contribution directe du secteur du voyage et tourisme au Pib devrait croître de 5 % par an d’ici à 2026, soit 762,3 milliards de FCfa. 

En 2015, la contribution à l’emploi du secteur des voyages et du tourisme est estimée à environ 200.000 emplois directs (soit 4,7% de l’emploi total), une tendance qui devrait augmenter de 2,2 % d’ici à 2020, selon l’étude. Cela comprend les emplois générés par les hôtels, agences de voyages, compagnies aériennes et autres services de transport de passagers. Elle comprend également les secteurs de la restauration et des loisirs directement soutenus par le tourisme. Le tourisme d’affaires représente environ 57,2 % des recettes contre 42,8 % pour les loisirs.

Malgré ces bons résultats, il demeure la nécessité d’apporter des améliorations, pour un secteur touristique plus attractif. « Nous sommes, par exemple, dans un vrai besoin de procéder à la formation pour englober plus de talents dans ce secteur. Il faut renforcer la formation. Il y a effectivement des écoles qui s’ouvrent. Mais, le projet doit être davantage boosté pour accélérer et renforcer la formation dans les différentes filières du tourisme », a préconisé Guillaume Pepin. Il regrette l’absence du Sénégal dans les grands salons internationaux du tourisme pour promouvoir la destination Sénégal. L’accent doit aussi porter sur la promotion du tourisme local, selon le rapport. Les résultats du rapport invitent les autorités à poursuivre la politique de renforcement des infrastructures. L’ouverture du nouvel aéroport et l’extension des autoroutes sont susceptibles de fouetter le secteur touristique. Aujourd’hui, le digital représente 20 % du secteur touristique sénégalais. Le projet de 4G constitue également un élément de promotion, est d’avis M. Pepin.

En ce qui concerne la collaboration entre les structures affiliées à l’Etat et le privé, elle se passe bien. « Chacun joue pleinement sa part, ce qui permet d’asseoir une bonne ambiance. Nous encourageons fortement les étudiants à s’intéresser à la filière du tourisme. Si les chiffres restent en l’état, ce secteur a de beaux jours devant lui. C’est un véritable secteur d’activités d’avenir », a ajouté Guillaume Pepin.

– lesoleil

    Partager cet Article avec Vos Amis ⇓⇓⇓

    Partager l'articleShare on Facebook0Share on Google+0Share on LinkedIn0Tweet about this on TwitterEmail this to someone
    Matam : Des producte
    Frank-Walter Steinme

    Publicité

    1 COMMENTAIRE

    LAISSEZ UN COMMENTAIRE

     

    Publicité

    Autres Articles

    Annonces