HomeÀ la uneSuccession à Tivaouane : De Maodo à Cheikh, Al Amine, nouveau gardien du temple

Succession à Tivaouane : De Maodo à Cheikh, Al Amine, nouveau gardien du temple

Tivaouane

Après son décès en 1922, El Hadji Malick Sy dit Maodo verra sa succession assurer par son deuxième fils Ababacar Sy. Il sera le Khalife général des tidianes de 1922 à 1957. Après lui, le khalifat est   assuré pour une courte durée de 4 jours par son frère Mansour Sy, décédé le 29 mars 1957. Son successeur Abdou Aziz Sy marquera à jamais les esprits par son sens de l’intégrité. Affectueusement appelé «Dabakh» et adoré par tous, l’homme de consensus décède le 14 septembre 1997. Alors débute le règne des petits-fils inauguré par Serigne Mansour Sy. Egalement appelé «Borom Daara ji». Serigne Mansour Sy a été jusqu’à sa mort, le 9 décembre 2012, un pédagogue doublé d’un travailleur infatigable. Sa mémoire d’éléphant faisait de lui un enseignant hors pair. Dabakh dira un jour, parlant de lui : «Si tous les écrits de Tivaouane consumaient, Serigne Mansour pourra les réécrire.» Après lui Serigne Cheikh Ahmed Tidiane Sy «Al Makhtoum» prit la relève. Le 5e Khalife de Maodo est, selon son frère et porte-parole, Serigne Abdou Aziz Sy «Al Amine», «le défenseur de la famille Sy et de la tarikha tidiane. Il a mené une lutte âpre avec notre soutien et accompagnement pour réussir son pari. Cheikh a une double culture : une culture islamique et une culture occidentale».

  • Serigne Abdou Aziz Sy «Al Amine»: Le nouveau gardien du temple

Le Khalifat des tidianes revient à Serigne Abdou Aziz Sy «Al Amine», écrit « LeQuotidien« . A presque 90 ans, il est désormais le plus âgé des petits-fils, comme il en a toujours été ainsi à Tivaouane. Porte-parole depuis 60 ans. 40 ans avec Dabakh, 15 ans avec Serigne Mansour Sy «Borom Daaradji» et 5 ans avec Serigne Cheikh Ahmed Tidiane Sy. «Al Amine» est considéré par certains comme le trait d’union de la famille tidiane de Tivaouane. «Al Amine» est un mot arabe qui signifie «l’honnête» en français.

L’homme à qui le défunt khalife a délégué depuis qu’il est à la tête du khalifat, son pouvoir, est propriétaire de plusieurs daaras à Tivaouane dont la gestion est confiée au prêcheur Iran Ndao. Selon des témoignages, «Al Amine» dépense au moins 30 mille F Cfa par jour pour acheter uniquement du pain aux talibés. Mieux, il prend en charge des familles entières et dépense des millions par mois, sans jamais le dire. Père d’une dizaine d’enfants, l’homme serviable jusqu’aux ongles a plusieurs fois reçu les félicitations de Abdoul Aziz Sy «Dabakh» et aujourd’hui celles de Serigne Cheikh.

A son endroit, «Dabakh» a, un jour, formulé une prière en ces termes : «Tu n’envieras aucun de tes semblables ici-bas.» A 90 ans, Al Amine reste un témoin vivant de l’histoire politique du Sénégal qu’il suit depuis les années 40. C’est d’ailleurs avec insistance que le ministre d’Etat Amath Dansokho lui demande souve

    Partager cet Article avec Vos Amis ⇓⇓⇓

    Partager l'articleShare on Facebook0Share on Google+0Share on LinkedIn0Tweet about this on TwitterEmail this to someone
    Macky Sall accueilli
    Moustapha Diakhaté

    Publicité

    AUCUN COMMENTAIRE

    LAISSEZ UN COMMENTAIRE

     

    Publicité

    Autres Articles

    Annonces