HomeInternationalSommet G20: Donald Trump et Vladimir Poutine se rencontrent après six mois de tension

Sommet G20: Donald Trump et Vladimir Poutine se rencontrent après six mois de tension

Donald Trump et Vladimir Poutine

Les présidents russe et américain se sont rencontrés pour la première fois en tête à tête ce vendredi 7 juillet en marge du sommet du G20 à Hambourg. Cette rencontre a lieu alors que les autres chefs d’Etat et de gouvernement se retrouvaient pour évoquer l’application de l’accord de Paris sur le climat.

« C’est un honneur d’être avec vous », a déclaré le président américain à l’entame de cet entretien. « Je suis ravi de vous rencontrer », a assuré son homologue russe. Et d’ajouter : « J’espère que (…) cette rencontre se soldera par un résultat positif ». Très attendu, ce premier tête à tête entre Donald Trump et Vladimir Poutine s’est tenu ce vendredi en début d’après-midi en marge du sommet du G20 à Hambourg.

Avant cette rencontre, les deux dirigeants se sont parlé au téléphone à quatre reprises depuis l’arrivée de Donald Trump à la Maison Blanche en janvier dernier. Le président américain avait alors laissé entrevoir un rapprochement entre les deux pays. Mais depuis, la relation entre Moscou et Washington s’est crispée, en raison des soupçons de collusion entre l’équipe de campagne de Donald Trump et le Kremlin, et de nouvelles sanctions contre la Russie dans la crise ukrainienne.

Un échange long et « très vigoureux »

Les deux hommes ont pris leur temps pour ce premier tête à tête : deux heures et quart de discussions. Il est vrai que les dossiers ne manquaient pas. « Tous ont été à peu près abordés (…) Ni l’un ni l’autre ne voulait mettre un terme » à la réunion, a assuré le chef de la diplomatie Rex Tillerson. « Il y a très clairement une alchimie positive entre eux », a-t-il ajouté.

Pourtant, à en croire le secrétaire d’Etat américain, l’entretien n’a pas toujours été un long fleuve tranquille. Il l’a ainsi qualifié de « très vigoureux », notamment en raison des interférences russes qui, toujours selon Rex Tillerson, constituent « un obstacle significatif » dans les relations entre les deux pays. Donald Trump « a insisté à plusieurs reprises auprès du président Poutine au sujet de l’ingérence russe », a-t-il rapporté à la presse, ajoutant que le président russe avait « nié une telle implication, comme il l’a fait dans le passé ».

Mais d’après Moscou, le président américain a « accepté » les dénégations russes sur ce point. « Le président Trump a dit qu’il avait entendu des déclarations claires (…) et qu’il accepte ces déclarations », a ainsi fait savoir le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov.

Le G20 prend acte de l’isolement de Washington sur le climat

L’entretien entre Vladimir Poutine et Donald Trump a eu lieu alors que les autres chefs d’Etat et de gouvernement se retrouvaient en une réunion de travail consacrée au climat et à l’énergie. Le chef d’Etat américain adresse une provocation envers l’hôte du sommet, la chancelière allemande Angela Merkel, et le président français Emmanuel Macron, qui plaident tous les deux la cause de l’accord international sur le climat. Mais ce ne sera pas le seul sujet conflictuel, précise notre envoyée spéciale, Véronique Rigolet, étant donné les velléités protectionnistes du président Trump sur le plan commercial.

Dans un projet de communiqué final qu’a obtenu l’AFP, les autres membres du G20 disent prendre acte de l’isolement de Washington sur le climat et qu’ils entendent appliquer l’accord de Paris, le considérant comme « irréversible ».

Soucieux de ramener son homologue américain à la raison, le président Macron entend néanmoins le ménager, car les Etats-Unis restent incontournables sur les dossiers militaires, à commencer par la lutte contre le terrorisme, par exemple en Afrique. C’était le premier sujet, très consensuel, à l’ordre du jour ce vendredi matin, avant d’attaquer dans l’après-midi les sujets conflictuels.

  • Rfi
Commentez cet article

Partager cet Article avec Vos Amis ⇓⇓⇓

Partager l'articleShare on Facebook0Share on Google+0Share on LinkedIn0Tweet about this on TwitterEmail this to someone
Classement FIFA : Le
Foncier : La révolt