HomeÀ la uneSignature d’accords de financement entre l’Etat du Sénégal et la banque mondiale pour un montant cumulé de 306 milliards 796 millions FCFA

Signature d’accords de financement entre l’Etat du Sénégal et la banque mondiale pour un montant cumulé de 306 milliards 796 millions FCFA


Le Ministre de l’économie des finances et du Plan, Monsieur Amadou Ba et Madame Louise J. CORD, Directrice des Opérations de la Banque Mondiale au Sénégal, ont procédé ce jeudi à la signature de cinq (05) accords de financement entre le Sénégal et l’institution bancaire, pour un montant cumulé de 306 milliards 796 millions FCFA. 

  • Voici in extenso l’allocution du ministre Amadou Ba lors de la cérémonie de signature.

C’est avec un plaisir renouvelé que j’ai procédé avec vous Madame Louise J. CORD, Directrice des Opérations de la Banque Mondiale au Sénégal, à la signature de cinq (05) accords de financement entre notre gouvernement et votre institution, pour un montant cumulé de 306 milliards 796 millions FCFA.

Vous conviendrez avec moi que la cérémonie qui nous réunit aujourd’hui est empreinte de plusieurs symboles tant par le nombre, le volume important et la qualité intrinsèque des accords de financement signés, que par leur alignement à nos priorités de développement retracé dans le Plan Sénégal Emergent.

Ces accords ont laissé une impression fortement positive dans nos esprits et nous rassurent plus que jamais sur nos capacités réelles à atteindre l’émergence en 2035, grâce notamment à l’accompagnement de nos partenaires privilégiés, parmi lesquels notre chère institution la Banque Mondiale. Ces importants accords de financement sont relatifs aux projets suivants :

  • le renforcement et l’extension du réseau électrique de l’OMVS ;
  • l’appui aux négociations des projets gaziers et de renforcement des capacités institutionnelles ;
  • le Projet pilote de système de bus rapides (BRT) ;
  • et le développement du tourisme et des entreprises.

Je note avec beaucoup de satisfaction qu’avec le financement de ces cinq (5) nouvelles opérations, la concrétisation des engagements financiers de la Banque Mondiale au Groupe Consultatif pour le financement du Plan Sénégal Emergent (PSE), tenu à Paris les 24 et 25 février 2014, a dépassé la barre des 1000 milliards F CFA, soit deux fois plus l’annonce de financement de 500 milliards FCFA.

Cette volonté des plus hautes autorités de la Banque d’accompagner la mise en œuvre du PSE transparait clairement à travers le choix des secteurs qui bénéficient de ces financements.

Vous me permettrez de relever, et c’est important de le noter, que les ressources mobilisées auprès de cette institution avec laquelle nous entretenons des relations solides et fructueuses de coopération, sont destinées prioritairement aux secteurs vitaux de notre économie notamment, les secteurs des infrastructures, de l’énergie et des hydrocarbures, de l’agriculture, de la santé et de l’éducation.

Cette approche entre en parfaite cohérence avec les orientations de Son Excellence Monsieur Macky SALL, Président de la République du Sénégal dont l’engagement politique s’articule autour de l’urgence d’aller vers la transformation structurelle de l’économie sénégalaise.

Voilà pourquoi, suivant ses instructions, le Plan d’actions prioritaires du PSE met un accent particulier sur les investissements structurants et sur le développement des secteurs à fort potentiel économique.

 

Madame la Directrice des Opérations,

Mesdames et Messieurs,

Comme je l’ai déjà dit, les importants accords de financement objet de notre présente rencontre sont au cœur du dispositif de mise en œuvre du Plan Sénégal Emergent.

D’abord, le Projet de renforcement et d’extension du réseau électrique de l’OMVS, pour lequel la Banque Mondiale apporte un financement de 60 milliards 20 millions FCFA, a pour objectif principal de renforcer le commerce d’électricité entre le Mali, la Mauritanie et le Sénégal. Entre autres objectifs, ce projet permettra de construire une nouvelle ligne de transmission de 225 kV (kilovolts) à double circuit avec une capacité de transit estimée de 400 MW (mégawatts), reliant Kayes au Mali et Tambacounda, sur une distance de 288 km.

La construction de cette ligne favorisera, notamment, le renforcement et l’extension du Réseau interconnecté de Manantali (RIMA), tout en consolidant l’intégration entre les pays de la sous-région.

En effet, en plus d’augmenter le flux d’échanges d’électricité entre le Mali, la Mauritanie et le Sénégal, elle assurera l’interconnexion des réseaux respectifs de l’OMVS et de l’OMVG, à partir du poste de Tambacounda, assurera le raccordement et l’électrification de tous les villages situés le long du parcours, ce qui en fin de compte est un gage sûr du développement de l’accès des populations rurales à l’électricité et de lutte contre la pauvreté.

Madame la Directrice des Opérations,

Mesdames et Messieurs,

Le deuxième projet signé aujourd’hui, relatif à l’appui aux négociations des projets gaziers et au renforcement des capacités institutionnelles, financé par votre Groupe à hauteur de 16 milliards 732 millions FCFA, répond à un souci de garantir et de préserver les intérêts du Sénégal, dans un contexte marqué par des découvertes prometteuses de pétrole et de gaz.

A travers ce projet l’appui de la Banque mondiale renforcera les capacités de notre gouvernement à négocier des accords équitables et à orienter ces négociations vers des décisions d’investissement efficaces.

Il s’agira également de poser les bases de la contribution de ce secteur à l’économie notamment par un renforcement du cadre juridique et réglementaire et des capacités de nos administrations.

Quant au Projet pilote de système de bus rapides (BRT), il s’inscrit en droite ligne de la forte volonté du Président de la République Macky SALL d’améliorer la mobilité urbaine dans l’agglomération de Dakar, en permettant notamment de transporter près de 300 000 passagers par jour.

C’est avec un immense plaisir que je me réjouis des ressources financières conséquentes, d’un montant de 184 milliards 258 millions FCFA, dégagées par la Banque Mondiale pour la réalisation de ce projet phare de BRT si cher au Chef de l’Etat Macky SALL dont l’ambition est de faire en sorte que les lancinants problèmes de transport de Dakar et de sa Banlieue ne soient plus qu’un mauvais souvenir.

De manière spécifique, il s’agira de développer un corridor BRT entre Guédiawaye et Dakar sur 18,3 km, avec 3 terminaux de passagers principaux et 20 stations supplémentaires, intégrant toutes les normes de fiabilité et de sécurité. Ainsi, ce projet important du PSE qui vise la performance économique et l’équité sociale permettra sans nul doute de garantir un temps de trajet plus court, d’optimiser le niveau de confort et de sécurité, de réduire le coût du transport pour les usagers et de favoriser la création d’emplois, en particulier au bénéfice des jeunes et des femmes. Il intègre également un important volet lié à la restructuration du réseau de transport public afin de le moderniser et de le rendre plus compétitif.

 

Madame la Directrice des Opérations,

Mesdames et Messieurs,

Vous me permettrez maintenant d’évoquer le quatrième projet concernant le développement du tourisme et des entreprises (PDTE) dans lequel la Banque Mondiale injectera 45 milliards 786 millions FCFA.

Il vise globalement à créer les conditions nécessaires à l’augmentation des investissements privés dans le tourisme dans la zone de Saly et au développement renforcé des entreprises au Sénégal. Ce projet permettra notamment de :

  • de soutenir le développement du tourisme ;
  • d’améliorer l’environnement des affaires au Sénégal ;
  • de promouvoir la création de Petites et Moyennes Entreprises (PME) ;
  • et d’améliorer l’accès de ces PME aux marchés d’exportation.

 

Madame la Directrice des Opérations,

Mesdames et Messieurs,

Pour finir, je voudrais vous réitérer, Madame Louise J. CORD, mes sincères remerciements et à travers vous, toute l’équipe de la Banque mondiale à Dakar. Soyez assurée de la gratitude du Gouvernement du Sénégal, pour le soutien constant de votre institution à la mise en œuvre de nos projets et programmes de développement économique et sociale.

 

Je vous remercie de votre aimable attention.

Commentez cet article

Partager cet Article avec Vos Amis ⇓⇓⇓

Partager l'articleShare on Facebook0Share on Google+1Share on LinkedIn0Tweet about this on TwitterEmail this to someone
Responsabilité Soci
Assemblée Nationale