HomeÉducationSénégal – Un taux de croissance économique de 6,8% est attendu en 2018

Sénégal – Un taux de croissance économique de 6,8% est attendu en 2018

cheikh-tidiane-diop-secretaire-general-du-ministere-de-leconomie-des-finances-et-du-plan

Un taux de croissance économique de 6,8% est attendu en 2018 grâce à une évolution notable enregistrée dans l’agriculture, les investissements dans les secteurs productifs et les infrastructures, a annoncé, mardi, le secrétaire général du ministre de l’Economie, des Finances et du Plan, Cheikh Tidiane Diop.
‘’Nous avons enregistré une progression de la croissance du PIB réel depuis la mise en œuvre du PSE. Cette progression devrait se confirmer avec une croissance attendue à 6, 8 % en 2018’’, a-t-il indiqué.
M. Diop présidait un atelier de partage et de validation du rapport de synthèse de la revue annuelle conjointe consacrée au bilan des réalisations de l’année 2016.
Un taux de croissance de 6,8% était également attendu en 2017, après 6,6% en 2016 et 6,5% en 2015.
‘’Cette dynamique soutenue par les investissements dans les secteurs productifs et les infrastructures sera poursuivie avec l’équipement et la modernisation de l’agriculture, les aménagements hydro-agricoles dans les perspectives de la maîtrise de l’eau, la construction, la réhabilitation de routes et la satisfaction de la demande énergétique’’, a-t-il expliqué.
Il a indiqué que le gouvernement ambitionne de maximiser les ressources internes et optimiser celles externes. Selon lui, il veut également rationaliser les dépenses courantes et amplifier les efforts d’investissement pour toujours tirer la croissance vers le haut et générer beaucoup d’emplois.
Cheikh Tidiane Diop a soutenu que les réformes déjà engagées seront accélérées par la mise au norme de l’environnement des affaires aux standards internationaux, en vue de promouvoir des conditions propices à l’émergence d’un secteur privé dynamique, et compétitif, renforcer le partenariat public-privé et attirer davantage d’investissements directs étrangers.
Tenant compte de l’importance du capital humain, le gouvernement poursuivra les investissements dans l’amélioration de l’accès aux services sociaux de base, notamment les nouvelles orientations de la lettre de politique générale de l’éducation et de la formation et le maintien de la dynamique d’accès à l’eau potable.
Dans le domaine de la santé, les efforts seront poursuivis pour le relèvement du plateau technique et les mises à disponibilité des ressources humaines
Le gouvernement, dans sa résolution de relever les défis liés à la bonne gouvernance, l’Etat de droit par la reddition des comptes et d’accroître les investissements, a sollicité l’accompagnement des parties prenantes, a relevé le secrétaire général du ministère de l’Economie et des Finances.
Aps

    Partager cet Article avec Vos Amis ⇓⇓⇓

    Partager l'articleShare on Facebook0Share on Google+0Share on LinkedIn0Tweet about this on TwitterEmail this to someone
    Vidéo - Mouhamed Mo
    Hivernage 2017 : La

    Publicité

    AUCUN COMMENTAIRE

    LAISSEZ UN COMMENTAIRE

     

    Publicité

    Autres Articles

    Annonces