HomeSantéRupture de stock de Sintrom : Les cardiaques en danger de mort

Rupture de stock de Sintrom : Les cardiaques en danger de mort


La vie des malades du cœur traités au Sintrom est en danger. Le médicament a disparu des rayons des pharmacies. Et la Pharmacie nationale d’approvisionnement n’a rien vu venir. Seneweb a cherché à comprendre.

Plus qu’un appel à l’aide, c’est un appel au secours. Il porte sur la rupture du «Sintrom 4 mg», un médicament indispensable pour beaucoup de personnes souffrant d’une maladie du cœur. «Les patients sont désemparés, relaie un cardiologue contacté par Seneweb et ayant requis l’anonymat. Depuis 4-5 jours le médicament n’est pas disponible sur le marché. Ils ne savent pas quoi faire.»

L’alerte a été lancée ce samedi par Ibrahima Keïta, le secrétaire général de «Cœur solidaire». Sur la Rfm, il a informé que plusieurs membres de leur association- qui en compte 400- sont sous Sintrom. «Certains m’appellent pour me dire qu’ils n’ont pas pris leur médicament depuis trois jours, rapporte-t-il. Ils sont en danger.»

Le médicament coûte 1500 francs CFA la boîte en pharmacie. Il est prescrit aux malades sous AVK (anti-vitamine K). Principalement les cardiaques munis de prothèse et les personnes ayant un cœur volumineux. Il permet au sang de ces patients de bien circuler.

«Une rupture de ce médicament est extrêmement grave, s’emporte le cardiologue cité plus haut. Si le malade ne suit pas son traitement normalement, son sang peut se diriger vers ses poumons et lui causer un AVC (Accident vasculaire cérébral). Je peux comprendre qu’il y ait des ruptures de stocks, mais nous devons prendre les devants, surtout pour des produits d’urgence comme le Sintrom.»

    Partager cet Article avec Vos Amis ⇓⇓⇓

    Partager l'articleShare on Facebook7Share on Google+0Share on LinkedIn0Tweet about this on TwitterEmail this to someone
    Tournoi U20 4 Nation
    Tournoi Zone 2 : Le

    Publicité

    AUCUN COMMENTAIRE

    LAISSEZ UN COMMENTAIRE

     

    Publicité

    Autres Articles

    Annonces