HomeActualitéRapport Amnesty International : 1032 personnes exécutées dans 23 pays en 2016

Rapport Amnesty International : 1032 personnes exécutées dans 23 pays en 2016

Alioune Tine

Amnesty international a présenté aujourd’hui son rapport annuel sur l’utilisation de la peine de mort en 2016. A l’en croire ce rapport, 1032 personnes ont été exécutées dans 23 pays en 2016, soit 37% de moins qu’en 2015.

Comme les années précédentes, déclare le directeur du bureau régional d’amnesty international  Alioune Tine, les informations proviennent de différents sources, telles que les données officielles, les renseignements fournis par les condamnés à mort et leurs familles ou représentants, les rapports d’autres organisations de la société civile, et les informations parues dans les médias.

Il est important d’ajouter que la menace grandissante de Boko Haram donne un effet. selon le rapport d’Amnesty, en 2016, au moins 160 personnes ont été condamnées à la peine capitale durant les procès des personnes suspectée d’appartenir au groupe armé Boko Haram.
Il y a aussi une augmentation alarmante de 145% du nombre de condamnations à mort en Afrique Subsaharienne.

Ainsi, les méthodes d’exécution utilisées en 2016 à travers le monde ont été les suivantes : la décapitation, la pendaison, le peloton d’exécution et l’injection létale.   « D’après les informations dont on dispose, des condamnés à mort ont vu leur peine commuées ou ont bénéficié d’une grâce dans 28 pays en 2016 et au moins 60 condamnées à mort ont été innocenté dans neuf pays en 2016. 18 848 personnes se trouvent actuellement sous le coup d’une sentence capitale dans le monde. Le recours de la peine de mort aux Etat Unis est à son plus bas niveau depuis le début des années 1990.  Mais il faut continuer de se battre pour que cela continue. Les exécutions pourraient reprendre en force en 2017 », indique le directeur du bureau régional d’Amnesty international.

Concluant, Alioune Tine informe : « Amnesty International s’oppose en toutes circonstances et sans aucune exception à la peine de mort. Quelles que soient la nature et les circonstances du crime commis, la culpabilité ou innocence ou toute autre situation de la personne condamnée, ou la méthode utilisée pour procéder à l’exécution. L’organisation milite en faveur de l’abolition totale de ce châtiment ».

    Partager cet Article avec Vos Amis ⇓⇓⇓

    Partager l'articleShare on Facebook0Share on Google+0Share on LinkedIn0Tweet about this on TwitterEmail this to someone
    Hébergement des ét
    Le Président MACKY

    Publicité

    AUCUN COMMENTAIRE

    LAISSEZ UN COMMENTAIRE

     

    Publicité

    Autres Articles

    Annonces