HomeÉconomiePasa Lumakaf : Les partenaires se félicitent de l’état d’avancement des travaux

Pasa Lumakaf : Les partenaires se félicitent de l’état d’avancement des travaux

Pasa Lumakaf

Une délégation de la Banque africaine de développement (Bad) conjointe à celle de l’Etat du Sénégal conduite par le préfet de Linguère, Amadou Bamba Koné, et des responsables du Projet d’appui à la sécurité alimentaire (Pasa Lumakaf) ont effectué une visite hier dans le département de Linguère pour s’enquérir de l’état d’avancement des différentes infrastructures réalisées ou en cours de réalisation par le Pasa qui intervient dans les régions de Louga, Matam et Kaffrine.

Dans la première étape de la visite, la délégation s’est rendue selon nos confrères du Quotidien à Wendou Boky, dans la commune de Tessekéré, où le projet a fini de transformer la zone, communément appelée «le triangle de soif» en un triangle d’espoir, en contribuant à la satisfaction d’une demande pressante des populations de cette localité en eau.  En effet, un forage de 200 mètres de profondeur et  d’une capacité de 50 m3/h y est déjà construit. Selon les responsables du projet, cette infrastructure hydraulique d’un coût global de 40 millions de francs Cfa sera fonctionnelle dans les jours à venir, au grand bonheur des habitants.

C’est la raison pour laquelle les habitants, en majorité des Peulhs, ont accueilli en grande pompe la délégation. Ils ont par la même occasion témoigné leur satisfaction envers les autorités en charge du Pasa Lumakaf dans cette zone sylvo-pastorale où, disent-ils, «la quasi-totalité des populations avaient fini par quitter les lieux pour aller vers d’autres sites à la recherche de points d’eau».  Autre lieu, autre réalisation. A Mbeuleukhé, la délégation a eu à visiter le poste vétérinaire construit et équipé par le Pasa Lumakaf. Selon le coordonnateur du projet d’appui à la sécurité alimentaire, Moustapha Diaw, l’objectif visé est de booster la filière lait en mettant les agents de l’élevage dans de meilleures conditions de travail  pour qu’ils soient beaucoup plus performants au bénéfice des populations. Le joyau est composé de 5 pièces et des toilettes pour un montant de 14 millions de francs Cfa.

Dans la commune de Dahra, pour la dernière étape de la visite, la mission de la Bad a visité la laiterie construite au profit d’un groupement de femmes qui regroupe 3 Groupe­ments d’intérêt économique (Gie) et les différentes étables mises sur pied grâce au Pasa Lumakaf dans le cadre de l’approvisionnement en lait au Sénégal en quantité et en qualité, mais aussi en tout temps. La présidente de la laiterie Largal, après avoir fait état des contraintes auxquelles elles étaient confrontées, a apprécié à sa juste valeur les efforts consentis par le projet dans le domaine de l’agriculture et de l’élevage au Sénégal en général et dans le Djoloff en particulier.
Prenant la parole, le chargé du portefeuille de la Bad, Atem Pelah, a félicité et encouragé les femmes, non sans les inviter à améliorer la productivité de la laiterie. Il a promis que la Bad, via le Pasa, ne s’arrêtera pas en si bon chemin. Ainsi, des matériels, constitués de kiosques, de charriots, entre autres, ont été offerts aux femmes transformatrices.

La délégation a également visité les travaux de construction de la piste reliant Dahra à Thiél, longue d’environ 66 kilomètres, en conjonction avec le Programme d’urgence de développement communautaire (Pudc) dans le cadre du désenclavement du ranch de Dolly.

Commentez cet article

Partager cet Article avec Vos Amis ⇓⇓⇓

Partager l'articleShare on Facebook0Share on Google+0Share on LinkedIn0Tweet about this on TwitterEmail this to someone
Miracles Scientifiqu
Nouvelle coalition p