application_laviesenegalaise_com, LVS OK,
HomePolitiqueLégislatives 2017OUSMANE SONKO AUX POPULATIONS DE NGAPAROU “Il nous faut reconquérir notre souveraineté le 30 juillet”

OUSMANE SONKO AUX POPULATIONS DE NGAPAROU “Il nous faut reconquérir notre souveraineté le 30 juillet”

Ousmane Sonko, leader du Pastef

Selon le leader de Pastef, par ailleurs tête de liste nationale de la coalition Ndawi askan wi, “les élections législatives du 30 juillet seront le premier pas dans la reconquête de la souveraineté nationale qui s’achèvera en 2019”.

L’enjeu des élections législatives du 30 juillet prochain, selon Ousmane Sonko, va au-delà de la bonne qualité des députés qui doivent composer la prochaine législature. Il est plus une question de souveraineté nationale. Dans le département de Mbour, ce week-end, plus précisément à Ngaparou, la tête de liste nationale de la coalition Ndawi askan wi a soutenu que ces élections seront, en effet, le premier pas dans la reconquête de la souveraineté nationale qui s’achèvera en 2019”.

Selon lui, “les 5 ans de Macky Sall au pouvoir se sont soldés par des scandales tous azimuts et des gabegies incalculables”. C’est pourquoi, il estime que “voter pour Bby, c’est donner un blanc-seing au gouvernement pour poursuivre le pillage systématique des ressources nationales”. Dans cette contrée du département de Mbour dans la région de Thiès, Ousmane Sonko s’est longuement entretenu avec les populations. Il a été accueilli sur place par une très forte communauté casamançaise qui s’y est implantée, depuis les années 1980.

Le porte-parole de celle-ci a indiqué qu’Ousmane Sonko serait le cinquième président de la République du Sénégal. Ce dernier a affirmé que c’est l’art de vivre en commun qui est la matière première qui cimente l’unité nationale et qui permet à chaque Sénégalais de se sentir partout chez lui où qu’il se trouve sur le territoire national.

Auparavant, il a été à Rufisque, notamment à Bargny où les populations mènent depuis un bon moment, une lutte contre l’implantation d’une centrale à charbon, un projet de l’Etat du Sénégal dans sa politique énergétique. Selon Ousmane Sonko qui a été saisi du dossier pour les populations, “il ne s’agit ni plus ni moins, dans ce projet, que d’un affairisme d’Etat”.

Promettant aux populations de Bargny de mettre en place une commission d’enquête parlementaire sur le projet, une fois élus à l’Assemblée nationale, Ousmane Sonko et ses camarades ont demandé aux populations de voter utile, le 30 juillet prochain, en envoyant à l’hémicycle de vrais patriotes.

Commentez cet article

Partager cet Article avec Vos Amis ⇓⇓⇓

Partager l'articleShare on Facebook0Share on Google+0Share on LinkedIn0Tweet about this on TwitterEmail this to someone
Incidents de Demba D
Vétusté du stade D