HomeÀ la uneMODOU DIAGNE FADA : « Je ne serai jamais derrière certains leaders politiques »

MODOU DIAGNE FADA : « Je ne serai jamais derrière certains leaders politiques »

Modou Diagne Fada, Homme Politique Sénégalais

Dans le cadre d’une tournée de massification et d’implantation des comités de base de son parti, Les Démocrates Réformateurs /Yessal, Modou Diagna Fada a abordé la question d’une éventuelle liste unique de l’opposition pour les élections législatives.

L’ancien ministre de la Santé sous Wade ne fait pas partie de ceux qui sont obnubilés par la tête de la liste unique de l’opposition pour se rendre aux élections législatives du 30 juillet 2017. Modou Diagne Fada qui était à Thiès pour baliser le terrain et marquer son territoire en vue de se préparer en conséquence pour pouvoir faire face à toutes les hypothèses possibles, informe qu’il ne pose aucune condition particulière. Tout au plus réclame-t-il le minimum qui se résume en « une coalition fondée sur des bases programmatiques où chaque parti trouvera son intérêt ».
Il exige des « candidats crédibles » capables de porter les préoccupations des Sénégalais à l’Assemblée nationale. Faute de quoi, mieux vaut aller sous sa propre bannière.
Avant cela, il a tenu à réitérer son ancrage dans Mankoo Wattu Senegaal, une coalition qui ambitionne d’imposer à la mouvance présidentielle une cohabitation au niveau de l’hémicycle. Pour Diagne Fada, des discussions et les consultations devant aboutir à sceller une ou des coalitions sont en cours. Pour le moment, assure-t-il, rien n’est encore décidé.
Le leader de LDR/Yessal attire l’attention de ses camarades responsables de l’opposition à la vigilance, car le mode de scrutin avec lequel ils vont aux élections est obsolète : « Le mode de scrutin du pays, tel qu’il est modelé, ne profite qu’au parti au pouvoir ».

Commentez cet article

Partager cet Article avec Vos Amis ⇓⇓⇓

Partager l'articleShare on Facebook0Share on Google+0Share on LinkedIn0Tweet about this on TwitterEmail this to someone
Sénégal : Des mill
Communiqué du conse