HomeMédiasAvec Marketplace, Facebook devient un concurrent direct de LeBonCoin et eBay

Avec Marketplace, Facebook devient un concurrent direct de LeBonCoin et eBay

Facebook lance Marketplace, pour acheter et vendre des produits sur internet

application_laviesenegalaise_com, LVS OK,

Les utilisateurs anglo-saxons de Facebook ont eu la surprise de découvrir dans la nuit une nouvelle rubrique au sein de Facebook : Marketplace. À la manière d’eBay ou du Bon Coin, Marketplace propose aux utilisateurs de publier gratuitement des petites annonces afin de trouver un acheteur sur l’immense réseau social.

Le principe de Marketplace est très simple et vous l’avez déjà probablement éprouvé en allant sur des sites tels que LeBonCoin ou eBay. Il s’agit tout simplement d’une rubrique de petites annonces dans laquelle on peut trouver à proximité de sa région géographique toutes sortes de biens d’occasions, que cela concerne des meubles, des jeux vidéo, des appareils électroniques ou électroménagers, des services, etc.

Des petites annonces en rapport avec les centres d’intérêt des utilisateurs de Facebook

Pour l’instant réservé uniquement à quatre territoires anglophones — États-Unis, au Royaume-Uni, en Australie et en Nouvelle-Zélande — Marketplace va un peu plus loin que ses concurrents directs que sont LeBonCoin ou eBay en France, mais aussi Craiglist aux États-Unis. Dans les prochaines semaines, un nouveau bouton va apparaître en bas de l’application Facebook, en lieu et place de Messenger (qui possède désormais sa propre application). En appuyant sur ce nouveau bouton Marketplace, Facebook va afficher automatiquement des petites annonces en rapport avec vos goûts (qu’il a collecté en analysant les pages que vous avez aimé) mais aussi votre position géographique. Malin.

Comme la plupart des acteurs de ce marché, Facebook ne touche absolument rien sur ces petites annonces pour le moment. Que ce soit la mise en ligne ou la vente de bien, Facebook ne prélève aucune commission. Cela signifie toutefois que Facebook ne garantit absolument pas que l’achat se déroule parfaitement bien et qu’il n’y ait aucune arnaque de postée. En revanche, il bannit la vente de médicaments, d’armes à feu, d’animaux, de drogues ou de prestations sexuelles (la liste complète est disponible en Français sur cette page). Des mesures que le réseau social peine à tenir pour le lancement de son nouveau service.

Un nouveau levier de croissance pour Facebook

Si Facebook ne touche aucune commission sur ces petites annonces, cela ne signifie pas pour autant qu’il ne les monétisera pas à terme ou ne gagnera de l’argent dessus à l’avenir. Comme sur LeBonCoin, on peut supposer que Facebook proposera rapidement de mettre en avant des petites annonces contre monnaie sonnante et trébuchante voire affichera de la publicité pour des produits neufs dans certaines catégories de vente d’occasion. Et on ne parle pas des données des utilisateurs qui, en se rendant sur certaines annonces, permettront de toujours savoir ce qui les intéresse pour mieux les cibler avec de la publicité plus tard.

Pour l’instant, Marketplace n’est disponible que sur l’application mobile de Facebook, à la fois sur Android et sur iOS. La version web devrait quant à elle arriver « dans quelques mois ». Quant à sa disponibilité en France ou en Europe, Facebook parle également de quelques mois d’attente.

Journaldugeek

Commentez cet article

Partager cet Article avec Vos Amis ⇓⇓⇓

Partager l'articleShare on Facebook0Share on Google+0Share on LinkedIn3Tweet about this on TwitterEmail this to someone
Cameroun : Rigobert
Sénégal vs Cap Ver