HomeSociétéMarché Ocass de Touba : « Des balles tirées sur la foule, deux personnes blessées »

Marché Ocass de Touba : « Des balles tirées sur la foule, deux personnes blessées »

Touba, AFFRONTEMENTS AU MARCHÉ OCASS de Touba

« La police a été accusée d’avoir tiré sur une foule, qui manifestait contre les mauvais traitements infligés par des agents de Safinatoul Aman aidés par les Asp », écrit LeQuotidien. Deux blessés ont été dénombrés. Ils sont pour le moment admis aux urgences de l’hôpital Matlaboul Fawzény de Touba, renseigne le journal.

Les commerçants du marché Ocass de Touba ont vécu hier une journée mouvementée. Le pire a été évité de justesse devant le poste de police du marché. Mais, le mal est déjà fait : une dame et un garçon ont été évacués au centre hospitalier Matlaboul Fawzény où ils ont été admis aux urgences après qu’ils ont reçu des balles des éléments des Forces de défense et de sécurité.

Le jeune homme a été blessé à la main. Qu’est-ce qui est à l’origine de cette «bavure» ? Mame Ndame Lô, chef religieux, vendeur au dit marché et témoin des faits, raconte : «Nous avons protesté parce que ce qui se passe dans ce poste, qui n’est pas utilisé par la police, est indescriptible.

Les pratiques des gens de Safinatoul Aman en service ici sont vilaines et aux antipodes des missions qui leur sont confiés. Ils nous traitent comme des animaux. Ils déshabillent les filles avant de leur demander de payer 3 000 F Cfa. Je les ai dénoncés devant leur chef Mbaye Sarr.

Quand il est venu, il m’a dit que c’est le marabout Serigne Modou Lo Ngabou qui les fait travailler alors que c’est faux, le marabout ne leur a jamais demandé d’effectuer ce job. Ces gens du Dahira Safinatoul Aman ont aujourd’hui poussé le bouchon en rouant de coups un jeune et avant de le faire coincer contre le mur jusqu’à ce qu’il tombe dans le coma.

Il a été évacué à l’hôpital par les sapeurs. Nous avons protesté et ils ont appelé la police en renfort. Dans ce méli-mélo alors qu’on rouspétait contre cet état de fait, un policier a tiré trois balles réelles de calibre 12 (les balles sont là. Il montre les balles). Il n’a pas fait des tirs en sommation. Il avait l’intention manifeste de tuer. Nous appelons le khalife Serigne Sidy Moctar à régler cette situation et le procureur de la République près le Tribunal de grande instance de Diourbel à ouvrir une enquête.»

La police de Touba aphone

Par ailleurs, la dame Arame Fall aurait reçu au cou une balle, qui aurait été tirée aussi par un agent des Forces de sécurité. Sur place, ses collègues racontent la scène. «Elle était partie pour voir si son enfant ou une connaissance à elle ne faisait pas partie des gens qui avaient maille à partir avec la police. Elle a été blessée par balle. Elle vendait ici. Cet acte nous fait mal.

Nous étions parties parce que l’état dans lequel était le jeune n’était pas beau à voir. C’est sur ces entrefaites que Arame Fall a reçu ces coups.» En attendant, la situation est tendue dans ce marché très fréquenté de Touba. Interpellée, la police de Touba n’a pas voulu réagir.

Source : LeQuotidien

Commentez cet article

Partager cet Article avec Vos Amis ⇓⇓⇓

Partager l'articleShare on Facebook0Share on Google+1Share on LinkedIn0Tweet about this on TwitterEmail this to someone
Course au Marché de
Démission - Habib S