HomeActualitéLégislatives juillet 2017 : La répartition des sièges dévoilée

Législatives juillet 2017 : La répartition des sièges dévoilée


Le décret n° 2017-443 du 15 mars 2017 a donné la clé de répartition des sièges à pourvoir pour le scrutin départemental des Législatives à venir. Un document rendu public par le ministère de l’Intérieur et de la Sécurité publique hier, via un communiqué de presse.Abdoulaye Daouda Diallo

En dépit des récriminations de l’opposition sur sa neutralité pour organiser des élections, le ministre de l’Intérieur Abdoulaye Daouda Diallo a publié la répartition des sièges à élire pour le scrutin majoritaire départemental des Législatives du 30 juillet 2017.  Ainsi, sur les 90 places à pourvoir pour l’ensemble du pays, la région de Dakar s’accapare les 17 sièges en course. Le département de Dakar qui cristallise toutes les convoitises  électorales verra sept places mises en jeu, contre six pour la non moins disputée circonscription de Pikine, alors que Guédiawaye et Rufisque seront créditées de deux sièges chacune.

La région de Kédougou est la moins servie avec trois députés tandis que celle de Diourbel est la mieux servie après Dakar, neuf sièges, dont cinq pour le seul département de Mbacké. Autant que pour les régions de Fatick, Kaolack, Kolda, Matam, Sédhiou, et Ziguinchor. Celles de Louga, Saint-Louis, Thiès et Kaffrine devront se contenter de six sièges alors que Tambacounda en comptera sept.

La prochaine législature, la treizième,  à l’Assemblée nationale devra se composer de 150 députés élus pour un mandat de cinq ans, selon un mode de scrutin mixte dans 45 circonscriptions électorales correspondant aux départements du Sénégal.

Les 15 de la diaspora

Les 90 sièges pourvus au scrutin majoritaire départemental dévoilés hier, devront être complétés par 60 autres restants sur la liste nationale. Les Législatives de juillet prochain verront pour la première fois une élection pour le département étranger. Les aspirants aux fameuses places destinées à la diaspora connaissent également leur répartition. Sur les quinze sièges qui sont à élire, l’essentiel, sept, se trouve en Afrique. Pour la sous-région ouest africaine, trois députés devront être élus contre deux pour l’Afrique du Centre, un pour l’Afrique Australe et un pour l’Afrique du Nord. Dans le Vieux continent, six sièges sont à pourvoir pour les deux circonscriptions que sont l’Europe de l’Ouest, du Centre et du Nord ; et l’Europe du Sud, trois députés chacune.  Quant aux départements Amériques-Océanie, et Asie-Moyen Orient, ils comptent chacun un représentant, d’après la répartition rendue publique par le ministère de l’Intérieur

Précision

Par ailleurs, les services d’Abdoulaye Daouda Diallo ont profité de ce communiqué pour faire savoir que les commissions administratives du département de Dakar ne sont pas à l’arrêt. ‘‘Il convient de préciser qu’il a été procédé, en relation avec les autorités administratives compétentes, à un  redéploiement  de certaines machines de département ayant atteint un taux d’enrôlement élevé vers des circonscriptions qui présentent encore un retard significatif’’, fait savoir le ministère. Les départements bénéficiaires de ces redéploiements sont Guédiawaye, Pikine, Kébémer, Louga, Kaolack, Tambacounda, Kolda. Pour le cas spécifique de Dakar, poursuit le ministère, ‘‘chaque commune dispose d’au moins une commission administrative dont la capacité a été renforcée, outre la commission sise à la préfecture et celles dans les sous-préfectures’’, précise-t-il.


    Partager cet Article avec Vos Amis ⇓⇓⇓

    Partager l'articleShare on Facebook0Share on Google+0Share on LinkedIn0Tweet about this on TwitterEmail this to someone
    Côte d’Ivoire : U
    « Le problème le p

    Publicité

    AUCUN COMMENTAIRE

    LAISSEZ UN COMMENTAIRE

     

    Publicité

    Autres Articles

    Annonces