HomeActualitéLe Professeur Awa Marie Coll SECK n’est pas le boulet du Président Macky SALL

Le Professeur Awa Marie Coll SECK n’est pas le boulet du Président Macky SALL

Dr Awa Marie Coll Seck, Ministre de la Santé et de l'action sociale

ŒIL POUR ŒIL, DENT POUR DENTBaba Gallé DIALLO, Cellule de Communication du Ministère de la Santé et de l’Action sociale

Que d’aria ! Que de contradictions ! Que d’accusations gratuites proférées contre le Professeur Awa Marie Coll SECK et son cabinet. ! Que de volonté manifeste de nuire à autrui! Bref ! La contribution de docteur  Modou DIOP titrée « le Professeur Awa Marie Coll SECK, le boulet du Président Macky SALL » publiée dans le site de « xalima »  est, en définitive, un condensé d’affirmations gratuites et de non-sens sans preuves palpables tapis dans une forêt de mots qui s’entrechoquent et se contredisent au dépend de la logique et de la syntaxe.

Au Sénégal, les libertés d’opinion et d’expression nous ont été données sur un plateau d’argent c’est à  dire que ce sont des libertés qui n’ont pas été arrachées au prix du sang comme c’est le cas dans certains pays dictatoriaux. En effet, chez nous, ces libertés d’opinion et d’expression sont érigées en valeurs constitutionnelles. En conséquence, toute sénégalaise et tout sénégalais a le droit d’exprimer son opinion soit oralement ou par écrit selon les moyens à sa disposition.

L’analyse du textede contribution de docteur Modou DIOPmontre qu’il ne sait rien des libertés d’opinion et d’expression encore moins commentuser judicieusement de ces libertés qui sont tellement fondamentales dans un pays et si chères pour celles et ceux qui en avaient été privées ou celles et ceux qui n’en disposent pas, que les utiliser pour attaquer des personnes dans leur honneur et vie professionnelle sans preuve est inadmissible.

Une contribution doit apporter un plus, un nouveau regard, àdéfaut de créer des pistes de réflexion. Ce qui est abracadabrant, docteur Modou DIOP n’est pas juriste enme référant aux titres académiques  qu’il possède et a mentionné en bas de page mais en sait autant que les juristes sur ce qu’est la diffamation notamment les situations qui la génèrent. Pour éviter d’être poursuivi pour diffamation, docteur Modou DIOP  a pris le soin de  citer les titres des collaborateurs du Professeur Awa Marie Coll SECK, Ministre de la Santé et de l’Action sociale en se gardant de les nommer. Ce qui relève d’une ruse  et d’une tactique que n’importe quelle personne avisée est capable de comprendre pour éviter d’être poursuivi pour diffamation.

Les animaux, à la différence des humains, n’attaquent que quand ils ont faim alors que les humains attaquent gratuitement son prochain. Ainsi donc,s’attaquer gratuitement ou pour des raisons inavouées visant clairement à nuire au Professeur Awa Marie Coll SECK es qualité Ministre de la Santé et de l’Action sociale a obéit à la même règle d’un tacticien qu’est docteur Modou DIOPqui n’a pas osé aller  jusqu’au bout de sa logique.La concernant, jamais, elle ne répondra et jamais elle ne portera plainte contre le docteur Modou DIOPqui dans sa conclusion,a  interpellé tous les experts, anciens ou actuels du Ministère de la Santé et de l’Action sociale en interne ou externe de rompre le silence pour éviter l’extension de la catastrophe. A partir de ce moment, il me permet, sans demander l’autorisation d’écrire et de le répondre à titre personnel. Je le cite :

« Aujourd’hui, comme hier, il est de la responsabilité de tous les experts, anciens ou actuels, du ministère de la santé, en interne ou en externe, de s’ériger contre ce genre de dérives afin d’éviter l’extension de la catastrophe. Comme elle, chacun aura sa part de responsabilité si jamais il opte pour le silence coupable »

De la radiothérapie ?

Lui : « Le sort des malades du cancer avait indigné les Sénégalais. Au-delà de la mobilisation, dont il faut se féliciter, cette situation nous avait fait très peur parce qu’aucune responsabilité n’était située, aucun compte n’était demandé, personne n’en était responsable en conclusion. Aucune indignation de la part du Professeur Awa Marie Coll Seck, le Ministre de la Santé et de l’Action sociale et de son cabinet, ni la direction de l’hôpital Le Dantec. Il ne pouvait pas en être autrement puisque l’insensibilité affichée devant cette honte nationale n’était que le reflet du mode de gestion de ce secteur. »

Moi : Lorsque docteur Diop dit « Au-delà de la mobilisation, dont il faut se féliciter, cette situation nous avait faittrès peur parce qu’aucune responsabilité n’était située, aucun compte n’était demandé, personne n’en était responsable »

Ainsi, docteur Modou DIOP se félicite de la mobilisation faite pendant les faits mais il a pris peur parce qu’aucune responsabilité n’avait été située. Qu’est-ce que docteur Modou Diop a voulu dire par là : est-ce que c’est le fait que les responsabilités n’ont pas été situées qu’il a pris peur ou par ce qu’il y a eu la panne de la machine de radiothérapie qui a suscité la peur chez lui ?  Plus loin, il dit « aucune indignation de la part du Professeur Awa Marie Coll SECK Ministre de la Santé et de l’Action et de son cabinet » En disant cela, docteur Modou  DIOP,du coup, affirme savoir ce qui s’est passé dans nos esprits et dans nos cœurs au moment des faits et bien après. Sur ce, il est la seule personne au monde qui sait ce qui est dans les cœurs et dans les esprits  des hommes. Alors comme Dieu, il sait lire sur ce qui est sur nos cœurs et nos esprits. Ho lala ! Cet homme est fort ! C’est un superman !

Le Professeur Awa Marie Coll Seck, Ministre de la Santé et de l’Action sociale et son cabinet sont là docteur Modou DIOP pour traduire en acte concret la vision de M. Macky SALL, Président de la République en matière de santé en parfaite adéquation avec les objectifs de l’axe 2 du cadre de référence de l’action gouvernementale qui est le PSE, en prévenant les problèmes dans la mesure du possible et en les réglant qu’ils se présentent.

Si docteur Modou DIOP sait plus, de ce qu’il a dit, qu’il le dise !  La balle est dans son camp, il se doit  de le dire pour que les responsabilités soient situées.Par ailleurs, y’a-il eu sabotage de la machine de radiothérapie au point de demander que les responsabilités soient situées ?

En outre, docteur Modou DIOP, non content d’accuser le Professeur Awa Marie Coll SECK  et son cabinet de n’’être pas s’indignés, il les accuse d’être insensibles.Lui seul détient dans ce bas monde, au regard de la nature de ses accusations, le pouvoir de savoir ce qui est, ce qui se passe et dans les cœurs et dans les esprits des hommes.

Que sait docteur Modou DIOP sur la sensibilité et  l’insensibilité du Professeur Awa Marie Coll SECK et des membres de son cabinet ?Que voulait-il que le Professeur Awa Marie Coll SECK et son cabinet fassent ? Venir à la télévision  pourmontrer une mine triste ou pleurer devant le peuple comme s’ils  étaient coupables de quelque chose.

Si j’étais docteur Modou DIOP, avec autant de connaissances c’est-à-dire avec autant de  capacités lui permettant de connaitre à distance si les gens sont indignées ou pas, si les gens sont insensibles ou pas, j’auraichangé de métier. Je serais devenu marabout pour davantage aider les gens.

Du Professeur Awa Marie Coll SECK ?

Lui : « Elle est professeur d’université, elle ne connaît pas les districts, ni les régions médicales, elle ne connaît pas l’administration déconcentrée ni son fonctionnement ni ses rouages et, tout ceci va jouer un rôle déterminant dans son échec. »

Moi : Décidément que sur ce point encore, docteur Modou DIOP a complètement tort.En voulant coûte que coûte ternir l’image du Professeur Awa Marie Coll SECK et des membres de son cabinet, docteur Modou DIOP a fait tabula rasa de l’histoire du Ministère en charge de la Santé.

 Combien sont-ils, les ministres qui se sont succédé à la tête du département de la santé depuis 1960 à nos jours qui connaissent les districts, les régions médicales, l’administration déconcentrée, son fonctionnement et ses rouages avant d’être nommés ministres ?

Pour information, Me Ousmane NGOM fut Ministre en charge de la Santé. C’est un avocat. M. Assane DIOP, c’était un professeur de portugais de même que M. Abdoul FALL et enfin  Modou Diagne FADA homme politique pour ne citer que ceux-là. Mais pour autant chacun a fait ce qu’il a pu avec les collaborateurs qu’il s’est choisi lui-même.

Sur quoi, le docteur Modou DIOP se fonde il pour dire que le Professeur Awa Marie Professeur d’université ne connait pas les districts, les régions médicales, l’administration déconcentrée. Bref ! Ce qui est à l’origine de son échec. Ce n’est pas sérieux ça ! En effet, docteur Modou DIOP parle comme si il est collaborateur ou ancien collaborateur du Professeur Awa Marie Coll SECK. Comme s’il la connait. En tout cas, ce qui est certain, à ma connaissance, il n’y a pas un docteur Modou DIOP membre du cabinet du Professeur Awa Marie Coll SECK.  Beaucoup pensent qu’il s’agit d’un pseudonyme. Si tel est le cas, on ne va pas tarder à le savoir. Œil pour œil, dent pour dent ! Le professeur Awa Marie Coll SECK  n’est pas le boulet du Président Macky SALL. Permettez-moi de dire que  ce n’est pas dans le caractère ni  l’un ni de l’autre.

 Ce docteur Modou DIOP est un homme amer qui en veut au Professeur Awa Marie Coll SECK  et  à son cabinet. Mais pourquoi ? Ce qui reste à découvrir.Une question me taraude l’esprit. Quand est ce que docteur Modou DIOP a connu le Professeur Awa Marie Coll SECK si tenté qu’il la connait  pour juger de ses connaissances et de ses limites sur les districts, les régions médicales et l’administration déconcentrée?Parlons peu et bien. La connaissance des districts, des régions médicales et de l’administration déconcentrée nesuffit pas pour garantir le succès à un ministre en charge de la Santé au Sénégal. Que dire des moyens ?

Un ministre ne travaille pas seul. Je pense que docteur DIOP n’ignore pas cela. Les ministres ont des conseillers. Qu’il me dise à quoi vont servir les conseillers s’ils ont un ministre qui connait tout et qui sait tout faire ?

De la nomination de ses collaborateurs ?

Lui : Dans cette logique, le Ministre de la santé, au mépris de la foison de compétences disponibles dans son secteur s’est mis à nommer des contractuels à des postes stratégiques dont celui de Directeur de Cabinet ou de DAGE »

« Ainsi ses fidèles amis et souteneurs voient le départ à la retraite comme une promotion avec des postes de conseillers techniques comme portes de retour parfois dans des domaines qui n’ont rien à voir avec leurs compétences notamment au sein de l’Agence de la Couverture Maladie Universelle (ACMU). » 3.« Du côté des mouvements de soutien, la Présidente de l’Association des Femmes Médecins du Sénégal (AFEMS), s’est retrouvée bombardée Conseiller Technique N°2 alors qu’elle est vierge de toute expérience sur le fonctionnement du Ministère de la santé, encore moins des régions médicales et des districts sanitaires pour dire, de façon subtile, qu’elle ne connaît pas le système de santé du pays.4. « Ce que les Sénégalais ne savent pas, c’est qu’elle va  rapidement détourner les résultats de cette lutte après la levée de l’urgence pour créer le Centre des Opérations d’Urgences Sanitaires (COUS) et le confier directement à son protégé et ancien CT2. Ce dernier, il faut le préciser, est orthopédiste traumatologiste sans aucune qualification en santé publique, sans aucune expérience de terrain dans les districts sanitaires ni dans le système de surveillance épidémiologique et l’organisation de la riposte contre les épidémies

Moi : Au Sénégal, en matière de formation de gouvernement, c’est le chef de l’Etat élu qui nomme son premier ministre, qui à sontour lui fait une proposition de liste des membres du gouvernement qu’il approuve ou désapprouve.

Le Professeur Awa Marie Coll SECK en devenant Ministre de la Santé et de l’Action sociale n’a pas dérogé à cette règle. Elle a été nommée Ministre de la Santé et de l’Action sociale pour ses compétences avérées que personne ne peut mettre en doute.Maintenant, telle que le prévoit la règle, en tant que ministre elle a le droit et le devoir de choisir et de nommer ses collaborateurs. Ce n’est pas une faveur exceptionnelle qui lui a été accordée.Sur ce,elle est libre de choisir ses collaborateurs. Lorsqu’elle choisit ses collaborateurs, docteur Modou DIOP expert en recrutement de bonnes têtes en plus d’être spécialiste de la santé publique d’après sa propre qualification à  lui reproche au Ministre de la Santé et de l’Action sociale, le Professeur Awa Marie Coll SECK d’avoir fait un mauvais choix sans apporter la moindre preuvescientifique de  l’incompétence des personnes dont la nomination aux postes qu’elles occupent  le chagrine.

Des postes des collaborateurs du Professeur Awa Marie Coll SECK Ministre de la Santé et de l’Action sociale dont il a incriminés la nomination parlons-en maintenant. Exemple pour la CT2, docteur Modou DIOP affirme qu’elle est vierge de toute expérience sur le fonctionnement du Ministère de la Santé et de l’Action sociale encore moins des régions médicales et des districts. Sur quels critères, docteur Modou DIOP s’appuie-t-il pour affirmer que la CT 2 ne connait pas le système de santé.Est-ce que le fait qu’elle soit CT2 a paralysé le système de santé ?  J’attends du docteur Modou DIOP qu’il fournisse  la moindre des preuves de ce qu’il a avancé. Concernant la nomination du DRH et la création du COUS et de la nomination de son directeur sans aucune qualification en santé publique, j’attendais également la même chose du docteur Modou DIOP. Puisse-t-il étayer son propos par des faits déplorables imputables aux prénommés suffisamment qualifiés pour prouver leurs incompétences.

Sans entrer dans un conflit des métiers de la médecine qui n’a fait que trop duré. Dans la médecine, certains  corps de métiers  pensent être supérieurs aux autres au point de les mépriser, j’aimerai bien savoir ce que reproche docteur Modou DIOP aux métiers de chirurgien et d’orthopédistes et traumatologiste. Pour mieux comprendre, il ne s’agit pas ici docteur Modou DIOP en nommant un chirurgien CT2 ou un orthopédiste et traumatologiste à la tête du COUS, de leurs demander de faire le travail d’un médecin dentiste. Non au contraire, le poste de CT2 ou de directeur du COUS  ou de DRH  fonctionne dans la collaboration de plusieurs profils différents. Ainsi donc,la connaissance de la santé publique n’est pas une panacée encore moins  une garantie de succès et de réussite.

Si docteur Modou DIOP est en possession  de preuves qui montrent que ces personnes nommés à ces postes, du fait de leur incompétence plombent le système de santé et l’empêchent d’être performant qu’ils les partagent avec l’opinion publique en prenant le peule comme témoin et arbitre. Ce que je crois, docteur Modou DIOP a le droit  de ne pas les aimer mais il n’a pas le droit de ternir leur image, de s’attaquer à leur amour propre et à leur dignité quel que soit son degré de contrariété. C’est ma conviction personnelle.

De la gestion des évènements ?

Lui :« Le ministre de la santé, de plus en plus abonné à la politique politicienne avec des manifestations théâtrales sans aucun intérêt pour la santé publique et les populations a fini de montrer son vrai visage avec le naufrage de « Betenty ». Ce drame national a emporté vingt et une de nos braves femmes, dont certaines étaient enceintes le 24 avril 2017 avec, encore une fois, des insuffisances dans les services de santé périphériques pour prendre en charge les rescapées. Le Ministre de la santé et de l’action sociale, originaire de la même zone de surcroît, présente à Kaolack, s’est montré d’une insensibilité et d’une irresponsabilité sans nulle autre pareille. Elle a préféré maintenir les festivités marquant la journée mondiale de lutte contre le paludisme le 25 avril 2017 en suivant une leçon de vie sur cette maladie dans une école primaire de Kasnak avec son Directeur des ressources humaines. Même la RTS1 a eu l’intelligence de ne montrer les images du scandale que le samedi 29 avril au journal du soir…. »

« Vu la mobilisation du Ministre de la pêche, du Chef de l’Etat en personne, il n’est pas facile de trouver les mots pour qualifier son attitude car rien, rien ne pourrait expliquer une telle insensibilité pour une autorité qui aurait être parmi les premières sur les lieux, ne serait-ce que pour tenter de faire oublier les nombreux déboires répétitifs auxquels elle ne parvient plus à faire face depuis bientôt un an. »

Moi : De l’évènement tragique de Betenty, docteur Modou DIOP accuse le Professeur Awa Marie Coll SECK d’ »avoir fait dans la politique politicien. La qualifiantd’insensible, il ajoute un autre gros mot pour la qualifier encore tout en poursuivant méthodiquement son entreprise de destruction dont lui seul a le secret : « d’irresponsable »

Quelle est la responsabilité du Ministère de la Santé et de l’Action sociale sur la survenue de cet événement tragique de « Betenty » ?

Parlant  des rescapés comment docteur Modou DIOP peut-il dire que le Professeur Awa Marie Coll est irresponsable au vu de la situation dramatique advenue à Betenty que tout le monde a suivi, si derrière il n’est pas animé d’une volonté de destruction et d’un désir de blesser autrui.

Ce qu’il fallait faire pour les prendre en charge a été fait et correctement bien fait. Jusqu’à preuve du contraire, j’estime que docteur Modou DIOP n’ignore pas qu’il cellule d’accompagnement psychologique a été mis en place pour accompagner les rescapés.

Pour conduire cyniquement son entreprise de destruction désormais surveillée, docteur Modou DIOP a usé d’un vocabulaire autrement de mots qui évoquent l’émotion ou son absence pour qualifier le Professeur Awa Marie Coll SECK et son cabinet à l’image d’un professeur anglo-saxon dans les couloirs de sa classe, qui distribue des « très bien », des « bien », des « passables », des  « mauvais. » et des « blâme » Seulement ,à la différence de ce professeur anglo-saxon qui détient les copies de ses élèves qui constituent la preuve de ce qu’il avance, docteur Modou DIOP n’a rien sous la main qui prouve l’incompétence du Professeur Awa Marie Coll SECK et ses collaborateurs.

Au total, pour information, Madame Aminata NIANE ex Directrice de l’APIX est chimiste de formation mais elle a dirigé l’Apix. Ousmane NGOM est un avocat  mais il a  été Ministre en charge de la santé. M Assane DIOP fut Ministre en charge de la Santé et pourtant c’était un professeur de portugais. En conclusion  docteur Modou DIOP  peut-il répondre à la question suivante pour mieux comprendre : est-ce que ces messieurs précités, qui furent des ministres en charge de la Santé connaissaient ils mieux les districts, lesrégionsmédicales et l’administration déconcentrée que le Processeur Awa Marie Coll SECK agrégée de médecine ?

Désormais, c’est  œil pour œil,dent pour dent !

Vive la république !

Vive le Sénégal !

Par Baba Gallé DIALLO,

Cellule de Communication du Ministère de la Santé et de l’Action sociale

Cabinet  du  MSAS /  Email : bbgd70@yahoo.fr

    Partager cet Article avec Vos Amis ⇓⇓⇓

    Partager l'articleShare on Facebook0Share on Google+1Share on LinkedIn0Tweet about this on TwitterEmail this to someone
    Ramadan 2017: début
    Investitures des él

    Publicité

    1 COMMENTAIRE
    • Dr Amadou Bâ / juin 1, 2017

      Cousin Diallo,
      Avec beaucoup d’attention j’ai lu ton papier dessus.
      Quelle déception ! en voulant plaire sans doute vous avez mal servi notre cher MINISTRE.
      Il ne s’agit pas de répondre de cette manière, il s’agit d’analyser la contribution car le document du Dr Diop est une contribution et non une invective.
      Une contribution qu’il faut analyser et prendre le bon côté avec beaucoup de pédagogie.
      Le combat inutile, notre cher ministre ne vous le demandera jamais, elle vous demande de travailler dans la loyauté et la sincérité et non dans la fidélité et les invectives.
      La loyauté ne rime pas avec dénégation, la loyauté c’est la fidélité dans la sincérité, Madame ne ministre ne doit pas aimer un cour mais plus tôt une équipe où les composantes sont complémentaires et généreux dans l’effort.
      L’auteur de l’article n’a pas cité de nom mais il a donné des indications, que tu as toi-même décortiqué comment as-tu pu trouver les identifications.
      Les dimensions internationale et professionnelle de madame le ministre sont loin de faire d’elle un boulet mais il faut admettre q’ en matière de médecine et de santé en général, personne ne peut envisager de le dribler mais il faut admettre et les preuves sont évidentes qu’en matière administrative, elle a été roulée par des collaborateurs qu’elle s’est choisis elle-même par confiance à des hommes qui ne méritent pas cette confiance.
      Dans votre texte vous reconnaissez vous-même les limites de certains collaborateurs, au moment où nos structures hospitalières souffrent de spécialistes que viennent faires des professionnels de pointe au cabinet?
      Madame le ministre est bien à sa place, nul ne conteste sa légitimité encore moins son engagement, Dr Diop ne s’est pas érigé en expert recruteur mais il réclame le respect des principes administratives dont l’orthodoxie se résume autour de procédure et normes.

      Analysant votre drôle de texte, voilà sa cotation :
       Technique de rédaction : 9/10
       Opportunité : 0/10
       Pertinence : 0,5/10
       Contenu : 2/10
       Sincérité : 1/10
       Total : 12,5/50
       Moyenne : 2,5/10
      Appréciation : doit apprendre à se taire.

    LAISSEZ UN COMMENTAIRE

     

    Publicité

    Autres Articles

    Annonces