HomeÀ la uneKorité 2017 – Prêche électoral : « Il faut choisir les députés qui ont le meilleur profil »

Korité 2017 – Prêche électoral : « Il faut choisir les députés qui ont le meilleur profil »

Mosquée Omarienne

application_laviesenegalaise_com, LVS OK,

L’imam Seydou Nourou Tall a demandé aux Sénégalais de choisir les députés qui auront le meilleur profil pour défendre leurs intérêts à l’Assemblée nationale après avoir dirigé la prière de Korité lundi à la mosquée omarienne. Il a tenu à afficher cette position dans son sermon en perspective des élections législatives du 30 juillet prochain.

La prière de l’Aïd el fitr a été dirigée à la mosquée omarienne, hier lundi, par l’imam Seydou Nourou Tall. Cela, en présence des autorités étatiques dont le ministre de l’Economie, des finances et du plan, Amadou Ba, le président du Haut conseil des collectivités territoriales (Hcct), Ousmane Tanor Dieng, et des anciens ministres sous Wade, Kalidou Diallo et Khouraïchi Thiam. Moment ne pouvait être mieux indiqué pour l’imam d’axer son sermon sur les élections législatives du 30 juillet prochain.

Le guide religieux a fait appel au sens de la responsabilité des électeurs, en demandant surtout de faire le «bon choix au moment d’élire les députés qui devront les représenter à l’Hémicycle» lors de la 13ème Législature. «Choisissez les députés en fonction de leurs compétences ! Ne choisissez pas un député parce qu’il est un proche, un ami ou que vous êtes du même parti ! Choisissez les députés qui sauront défendre vos intérêts», a-t-il recommandé. «Vous aurez trahi si vous choisissez un proche pour en faire un député alors qu’il y a plus méritant que lui pour occuper ce poste», ajoute-t-il.

Aux nouveaux députés qui prendront fonction lors de cette 13ème Législature, le guide religieux les a invités à «remplir la mission pour laquelle le Peuple les a choisis pour en faire leurs représentants à l’Hémicycle». «Si vous trahissez le Peuple, vous répondrez de vos actes devant Dieu», a prévenu l’imam.

Ecoutant religieusement le discours, le président du Hcct, Ousmane Tanor Dieng, de le qualifie «d’une grande portée». «Le 30 juillet sera le jour du scrutin. Il a mis les uns et les autres devant le sens de leurs responsabilités. Ceux qui choisissent ou ceux qui sont choisis ont été mis devant leurs responsabilités». Ceux qui doivent choisir, il leur dit : «Choisissez les députés en fonction de leurs compétences ! Ne les choisissez pas parce que c’est vos parents !» Il indique que «ceux qui ont été choisis doivent se rappeler qu’ils l’ont été parmi tant d’autres. Une fois élus, les députés doivent se rappeler qu’ils le sont pour représenter le Peuple. C’est une grande utilité. C’est un sacerdoce», a souligné le patron du Hcct. «Dans ce monde trouble, il est important qu’on ait des repères qui viennent nous rappeler nos devoirs», a indiqué le secrétaire général du Parti socialiste.

Désigné par le président de la République pour représenter le gouvernement sénégalais à la mosquée omarienne, le ministre de l’Economie, des finances et du plan a profité du sermon de l’imam Seydou Nourou Tall pour critiquer la manière «peu orthodoxe» avec laquelle on pratique la politique au Sénégal. «Les invectives et la désinformation doivent être extirpées du discours politique», a dit Amadou Ba. «Que Dieu fasse que les choix du Président répondent aux critères définis par l’imam ! Je pense qu’il en est ainsi», mentionne-t-il. Tête liste du département de Dakar de la coalition Benno bokk yaakaar, le ministre Amadou Ba de soutenir qu’il n’est pas seul capable de gagner les élections législatives du 30 juillet prochain, mais que c’est avec un collectif que cela pourra se faire.

S’exprimant après la prière de l’Aïd el fitr à laquelle il a pris part à la mosquée omarienne, le ministre dit avoir donné des instructions pour qu’on enlève de la vue des Sénégalais les affiches sur les murs de la capitale, mettant en avant son image au lendemain des investitures alors que la campagne électorale n’a pas encore démarré. «Je n’étais pas au courant. J’ai vu l’affiche comme tout le monde. Je ne crois pas aux individualités, je suis dans une équipe. Nous sommes sur la ligne définie par le président de la République qui est de travailler en toute discrétion.

Ce qui est le plus important pour le Président Macky Sall, c’est d’œuvrer pour l’émergence du pays. Il est dans la bonne voie. Les Sénégalais doivent l’accompagner», déclare-t-il.

  • LeQuotidien
Commentez cet article

Partager cet Article avec Vos Amis ⇓⇓⇓

Partager l'articleShare on Facebook0Share on Google+0Share on LinkedIn0Tweet about this on TwitterEmail this to someone
Demette en Deuil : U
La banlieue dakarois