HomeActualitéKolda – l’APR à couteaux tirés

Kolda – l’APR à couteaux tirés


application_laviesenegalaise_com, LVS OK,

Les Koldois vont dans les prochaines semaines élire leurs députés. 47 listes sont en compétition. Le département de Kolda compte 25 listes, Vélingara 22 et Médina Yoro Foula 13. Mais, la tension est montée dans le camp de l’APR. Les ténors se regardent en chiens de faïence.Abdoulaye Bibi Baldé - ministre de l'Environnement du Sénégal

Le marché politique est ouvert. C’est maintenant ou jamais ! La chasse aux électeurs est rude. Chaque citoyen vaut de l’or, parce que chaque voix compte. Déjà au sein de l’APR, les responsables politiques bandent leurs muscles. Une affaire d’accréditation fait monter la tension au sein de ce parti du Président Macky Sall.

La responsable politique, Mamadou Gano, par ailleurs, maire de la commune de Médina Chérif, accuse le ministre-maire de vouloir ‘’couper sa tête’’. D’après lui, tous les maires du département de Kolda membres du parti présidentiel et de la coalition BBY ont reçu leurs accréditations pour être mandataires dans leurs communes respectives. Ce qui n’est pas le cas pour lui et son collègue Bouna Koita, maire de la commune de Dialambéré.

D’autres figures politiques ont été choisies à leurs places. Suffisant pour qu’ils crient au scandale et fustigent par la même occasion cet acte posé. ‘’Abdoulaye Bibi Baldé veut me couper la tête’’, a expliqué Mamadou Gano. Pour lui, le ministre maire de Kolda, à travers cet acte, veut ‘’enterrer le Kawral Fouladou’’, un groupe de neuf maires de l’intérieur du département. ‘’Sa cible, c’est moi Mamadou Gano le coordonnateur de ce mouvement et Bouna Koita, notre porte-parole. Mais ça ne passera pas’’, a-t-il martelé.

A l’en croire, ‘’le monde rural est mécontent suite à cette forfaiture et les responsables tout comme les militants de base ont désapprouvé cet acte lors d’une rencontre que nous avons tenue. Nous n’entendons pas nous laisser faire’’, a-t-il promis, Interpellé sur son avenir politique, Mamadou Gano déclare sans ambages qu’il reste dans l’APR, un parti auquel, dit-il, il a adhéré avant Abdoulaye Bibi Baldé et qu’il vote pour BBY lors des prochaines législatives. ‘’Le meilleur critère pour être mandataire, c’est la confiance’’ Répondant à l’attaque du maire de Médina Chérif, le camp du maire Abdoulaye Balde a martelé que ‘’le meilleur critère pour être mandataire, c’est la confiance’’.

Abass Diallo, chargé des activités politiques du ministre dans son quartier Bantanguel de la commune de Kolda, estime qu’Abdoulaye Bibi Baldé ne fait pas confiance à Mamadou Gano et Bouna Koita pour mener cette mission. Les raisons : ‘’Le maire de Dialambéré, depuis le référendum, s’est démarqué de la politique du président de la République en votant NON tandis que son collègue de Médina Chérif, Mamadou Gano, lui, s’est distingué en décriant dans la presse les investitures dans Benno Bokk Yaakaar. Ça, c’est de l’insubordination’’, a expliqué M Diallo.

Avant de poursuivre : ‘’ils ont trahi la coalition BBY en posant ces actes qui ne militent pas en faveur du respect de la discipline du parti, on ne peut pas leur faire confiance pour être mandataires. Ils doivent s’assumer.’’ Si certains responsables politiques de BBY se crêpent les chignons, d’autres par contre réaffirment leur ancrage dans la coalition présidentielle.

C’est le cas du PS qui persiste et signe qu’il restera dans Benno Bokk Yaakaar. Cette volonté de poursuivre ce compagnonnage a été réaffirmée lors de l’Assemblée générale de la coordination communale de Kolda. Assemblée tenue ce samedi 8 juillet au quartier Bantanguel.

En réaffirmant cet ancrage dans BBY, les socialistes du Fouladou entendent ainsi respecter les directives de la direction de leur parti qui a décidé de continuer le compagnonnage avec la coalition présidentielle, a expliqué le secrétaire Général de la coordination communale Alseyni Ba. Toutefois, les socialistes de Kolda invitent ‘’l’APR à changer de méthode’’. Pour ces militants, ‘’on ne peut pas être ensemble et qu’un seul parti accapare tous les postes électifs’’.

  •      EnQuete
Commentez cet article

Partager cet Article avec Vos Amis ⇓⇓⇓

Partager l'articleShare on Facebook0Share on Google+0Share on LinkedIn0Tweet about this on TwitterEmail this to someone
Fuites au Bac 2017:
Chronique - ISOLOIR