colisdays- Ban
HomeActualitéIslam : La présence mystique du chiffre 7 dans l’histoire de la famille d’El hadj Malik SY…

Islam : La présence mystique du chiffre 7 dans l’histoire de la famille d’El hadj Malik SY…

Tivaoune, Ziarra Générale-photo-laviesenegalaise

La présence mystique du chiffre 7 dans l’histoire de la famille d’El hadj Malik SY, un code d’une dimension religieusement constatée ! 


Au nom d’Allah, le Très Miséricordieux, le Très Miséricordieux. Prières et la paix soient sur le Prophète, Mohammad sa famille et ses compagnons.

Au lendemain du rappel à Dieu du grand Khalife Cheikh Ahmed Tidiane SY Al Maktoum, nous avons trouvé une autre façon de lui rendre également un vibrant Hommage.

Ce grand homme de Dieu, un intellectuel hors pair, un guide, un homme multidimensionnel répondait avec justesse et exactitude à son nom Al Maktoum (le Mystique). Sa naissance, sa vie et sa disparition tout est constitué de mystère…d’ailleurs même le climat du jour de sa disparution, à l’image de celui du rappel à Dieu de son Père Cheikh Abdoul Aziz SY Dabakh, s’est manifesté avec un visage assombris, oui la nature, la mer et les nuages parlaient un autre langage. Donc, ces « mystères » sont retrouvés facilement au sein de sa famille lorsque l’on revisite son histoire.

A ce titre, le Chiffre 7 qui aujourd’hui attire notre attention s’invite inévitablement dans le vécu de la famille SY, tout comme c’est le cas dans le coran et d’autres miracles divins. Le « 7 » demeure éloquent pour tout initié de l’Islam.

Le raisonnement logique dit d’une coïncidence qu’il n’est pas le cas de nombreuses fois dans le même livre, sauf si l’auteur de ce livre l’a organisé en suivant de manière spécifique et voulu une démarche particulière.

Les résultats correspondant au numéro ou chiffre 7 illustrée dans cet article sont une preuve claire que Dieu Tout-Puissant, Allah, a organisé son livre sous une forme qui est en harmonie avec ce nombre, afin qu’il puisse nous conduire à la conclusion que le Coran est une révélation du Créateur des sept cieux. De la même maniéré IL, Tout Puissant, révèle la valeur de ses créatures par ce genre de signes.
Ce qui me pousse à cogiter sur la dimension mystique du chiffre 7 dans la grande famille chérifienne d’El hadj Malik SY, que l’on retrouve régulièrement comme l’illustre ces quelques dates repères :

Cheikh As-Saïdi Al Hadji Malick Ibn Uthman Ibn Demba Ibn Chamsidine SY  est né en 1847 -1922 est un érudit appartenant à l’école de jurisprudence malikite et à l’école de théologie ash’arite, ainsi qu’un imam de la confrérie soufie tidjane, une voie spirituelle musulmane qu’il contribua largement à diffuser au Sénégal et en Afrique noire.

Malick Sy s’éteignit le 27 juin 1922 à Tivaouane où il fut inhumé. Son mausolée fait l’objet de nombreuses visites, appelées ziar, de la part des nombreux disciples venus s’y ressourcer, surtout en période de Gamou où la ville de Tivaouane connaît une très forte affluence.

Seydi Ababacar Sy (1885-1957) est un marabout et un calife tidjane du Sénégal qui fut calife général des tidjanes de 1922 à 1957.

Abdou Aziz Sy (1904-14 septembre 1997), appelé aussi Cheikh El Hadj Abdou Aziz Sy Dabakh, fut le troisième khalife de la confrérie musulmane soufie Tidjane du Sénégal, de 1957 à 1997.

Serigne Mouhamadou Mansour Sy Borom Daara Ji, né le 15 août 1925 à Tivaouane et décédé le 9 décembre 2012 à Paris à l’âge de 87 ans est un religieux musulman sénégalais, ancien khalife général de la confrérie Tidjane du Sénégal.

Et aujourd’hui le Saint et grand érudit Cheikh Tidiane Sy AlMaktoum s’éteint l’année 2017 pour ne pas blasphémer, il a fallu peu qu’il soit parti le 17 au lieu du 16 du mois de Mars donc cette répétition du chiffre est probante. Mais là aussi, il faut ajouter que son frère et successeur Abdoul Aziz SY, Al Amine a pris les rênes du temple le 17 toujours, miraculeusement le 7 revient encore irréversiblement.

Il nous incombe de voir et analyser ce 7  

Maintenant contempler avec moi le clair faits suivants:
Le nombre des cieux est sept, et quand on regarde dans le Coran à la déclaration «sept cieux», nous trouvons qu’elle est répétée sept fois dans le Coran tout exactement comme le nombre des cieux!
Parmi tous les numéros, le nombre 7 est le premier numéro indiqué dans le Coran.
Quand on regarde pour les fréquences figurant de tous les nombres dans le Coran, nous trouvons que le nombre 7 est le nombre le plus répété après le numéro 1.
Quand on regarde le premier chapitre du livre d’Allah, qui est Al-Fatiha (l’ouverture), nous trouvons qu’elle est composée de sept versets, et il est composé de vingt et un alphabet, qui est un multiple de 7 (21 = 7 × 3).

Mais le plus étonnant dans cette grande sourate qui se compose de 7 versets est que le nombre de lettres du nom d’Allah dans cette sourate est sept fois sept ! à savoir le nombre des lettres « A », « L » et « H » dans cette Sourate est de 49 lettres, soit 7 × 7.
Dieu Tout-Puissant nous a dit sur le nombre des portes de l’Enfer, qu’Allah nous en protéger, quand il a dit : « Pour les sept portes. » (Al-Hijr 15 :44). Nous constatons que le mot « enfer » est répété 77 fois dans l’ensemble du Coran, et ce nombre est aussi un multiple de 7, et composée de 7 et 7, et égal à 7 × 11, alors, l’enfer a sept portes et a été répétée en le Coran dans un certain nombre de fois qui est un multiple de sept ans.

 Le nombre sept dans le Saint Coran

La première fois que le chiffre sept est dit dans le Coran est le verset où Dieu Tout-Puissant dit : « … S’est ensuite adressé au ciel, leur a fait alors remplir sept cieux, et Il connaît toutes choses. » (Al- Baqarah 2 :29).
Et la dernière fois le chiffre sept est dit dans le Coran est le verset : « Et Nous avons construit dessus de vous sept forts (ciel) » (Al-Nabaa 78:12).

Le nombre d’alphabets utilisés comme Initiales est de 14, soit 7 × 2.
Les initiales sont regroupées en 14 ensembles différents, soit 7 × 2.
Le nombre de Coran alphabets l’est de 28, soit 7 × 4.
Le nombre de mots dans le premier couplet et le dernier verset dans le Coran est de 7.
Le nombre de mots dans la première sourate, et la dernière sourate est de 49 = 7 × 7.
Le nombre de sourates dont le nombre de versets sont multiples de 7 est de 14 sourates, soit 7 × 2.
Le premier d’entre eux est la sourate Al-Fatiha avec 7 versets, et la dernière est la sourate 112 Al-Ikhlas, avec 7 versets.
Le nom arabe de la sourate 1 est composé de 7 lettres, tout comme le nom arabe de la sourate 112.
Le Prophète, paix soit sur Lui, a vécu pendant 63 ans, soit 7 × 9.

Est-ce la précision numérique avec le nombre 7 à 7 bis coïncidence ?  Ou est-ce une preuve évidente pour quiconque a le moindre doute à l’origine divine du Coran, et qu’il est vrai mot est Allah ?
Allah Taala a dit « Certes, Nous t’avons révélé le rappel et nous sera certainement son gardien. » Al-Hijr 15 :9

Dans le même ordre d’idées, le nom de notre maître (Jésus) et le nom de notre maître (Adam) ne se sont rencontrés dans n’importe quelle autre position dans le Saint Coran que dans ce verset où le Tout-Puissant a dit : « Pour Allah, Jésus est comme Adam » (إن مثل عيسى عند الله كمثل آدم). Et si on énumère les mots de cette section on trouve 7 mots, assurons-nous de cette réalité : إن مثل عيسى عند الله كمثل آدم7 6 5 4 3 2 1

Dans ce verset, nous disons que Dieu parle du miracle de la création et c’est la raison pour laquelle Il a composé ce texte de 7 mots pour nous démontrer que celui qui a crée Jésus et Adam est le Créateur des sept cieux, le Tout-Puissant gloire à Lui !! Pour moi cette une réalité incontestable, mais certains de ceux qui n’apprécient pas ce Saint Coran comme il le mérite, disent que c’est une coïncidence.

7– إِنَّ مَثَلَ عِيسَى عِنْدَ اللَّهِ كَمَثَلِ آَدَمَ Pour Allah, Jésus est comme Adam (la Famille Imrane 59)

– C’est Allah qui a dit à Adam sois et il fut, le nombre des lettres du nom (الله) (Allah) est 4, le nombre des lettres du mot (قال) dit) est 3 et le total 4+3 est 7 lettres.

Chez d’autres peuples le chiffre 7 Sept correspond aux sept jours de la semaine, aux sept planètes, aux sept degrés de la perfection, aux sept sphères ou degré célestes, aux sept pétales de la rose, aux sept têtes du naja d’Angkor, aux sept branches de l’arbre cosmique et sacrificiel du chamanisme, etc.

Certains septénaires sont symboles d’autres septénaires : ainsi la rose aux sept pétales évoquerait les sept cieux, les sept hiérarchies angéliques, tous ensembles parfaits.

Sept désigne la totalité des ordres planétaires et angéliques, la totalité des demeures célestes, la totalité de l’ordre moral, la totalité des énergies et principalement dans l’ordre spirituel.

Il était chez les Egyptiens symbole de vie éternelle. Il symbolise un cycle complet, une perfection dynamique. Chaque période lunaire dure sept jours et les quatre périodes du cycle lunaire (7 x 4) ferment le cycle. Philon d’Alexandrie observe à ce propos que la somme des sept premiers nombres (1 + 2 + 3 + 4 + 5 + 6 + 7) arrive au même total : 28. Sept indique le sens d’un changement après un cycle accompli et d’un renouvellement positif.

Sans oublier que la ROKIA se fait en lisant et répétant quelques verset et douae 7 fois aussi musulmans ? là réponse ne serait-elle pas dans la sourate al-hijr verset 87 ?

Il y a aussi pendant le hadj on doit faire 7 tours de la kaaba et 7 parcours entre les monts Safa et Marwa.
Y a aussi les 7 Divisions en enfer, les 7 portes du paradis et plein d’autres rapport avec le 7.

La question est maintenant : Est 7 est liée à cette grande famille ou bien est-ce Allah SWT qui manifeste la grandeur de ces hommes à travers Ses signes ?

En tout cas, il y’a sûrement un sens à tout ça ! seul ALLAH Azawajal le sait.

Ainsi, l’homme mystique vécu une belle longévité dans la sagesse et s’en alla, toujours illuminé et illuminant mais tout en laissant en nous un grand étonnement, oui il est vraiment Al Maktoum. A ce titre, Comme il disait à propos du prophète : » Sa passion m’a habité alors que j’ignorais tout de l’existence d’une passion. Elle a trouvé en moi une âme vierge, que pouvait-elle faire sinon du étendre son empire. »
Tu as marqué ton temps Mame Cheikh.
Que le Paradis soit ta demeure éternelle.


Cheikh El Kountiyou, Biologiste à la retraite

    Partager cet Article avec Vos Amis ⇓⇓⇓

    Partager l'articleShare on Facebook0Share on Google+1Share on LinkedIn0Tweet about this on TwitterEmail this to someone
    Leur fille, victime
    BLANCHIMENT D’ARGE

    Publicité

    AUCUN COMMENTAIRE

    LAISSEZ UN COMMENTAIRE

     

    Publicité

    Autres Articles

    Annonces