HomeÀ la uneINVESTITURES À RANEROU : L’inévitable clash entre Aliou Dembourou Sow et Amadou Dawa Diallo

INVESTITURES À RANEROU : L’inévitable clash entre Aliou Dembourou Sow et Amadou Dawa Diallo

Aliou Dembourou Sow et Amadou Dawa Diallo

application_laviesenegalaise_com, LVS OK,

L’inévitable clash entre Aliou Dembourou Sow et Amadou Dawa Diallo. Le Président Macky Sall, chef de file de l’Alliance pour la République (APR) et de la coalition Benno Bokk Yakaar avait mis en garde les responsables politiques de son parti et ses alliés contre toute tentative de présenter une liste parallèle pour les élections législatives. Dans le département de Ranérou, les querelles de leadership entre l’honorable député Aliou Dembourou Sow et Amadou Dawa Diallo, secrétaire politique du Parti de la réforme, tous membres de la coalition au pouvoir, retiennent l’attention.

La bataille des investitures sera rude.

La coalition Benno Bokk Yakaar a vraiment du souci à se faire dans le département de Ranérou en perspective des investitures pour les élections législatives. Et pour cause, des querelles de leadership entre l’honorable député Aliou Dembourou Sow et le secrétaire politique du parti de la Réforme (PR), Amadou Dawa Diallo, par ailleurs, Agent comptable à l’Université de Thiès, se font jour.

Ayant cheminé ensemble aux élections locales de 2014 dans le cadre de la coalition Benno Bokk Yakaar, ces deux responsables politiques ont eu des divergences et se sont affrontés lors de plusieurs compétitions électorales. Tout a commencé, nous dit-on, en 2014 à l’occasion des élections locales quand les deux responsables politiques optent pour travailler ensemble dans la coalition Benno Bokk Yakaar. La collaboration a été fructueuse puisqu’ils parviennent à gagner la commune de Vélingara Ferlo et celle de Louguéré Thioly pendant que Harouna Bâ, ancien du parti de la Réforme et actuellement responsable politique à l’Apr, cavale seul et remporte les communes de Ranérou Ferlo et de Houdalaye.

A l’époque, Amadou Dawa Diallo qui n’avait plus espoir de devenir maire avait les yeux rivés sur le Conseil départemental de Ranerou. Toutefois, Aliou Dembourou Sow nourrissait le même espoir et son alliance avec Harouna Ba aboutit à la défaite d’Amadou Dawa Diallo au Conseil départemental.

En effet, à l’issue du vote, Aliou Dembourou Sow est élu président du Conseil départemental de Ranérou et Harouna Bâ, vice-président dudit conseil. Lorsqu’il s’est agi encore de choisir par suffrage universel indirect un élu au Haut conseil des collectivités territoriales (Hcct), Amadou Dawa Diallo a sollicité l’appui de ses alliés de Benno au niveau local. «Je suis de la coalition Benno Bokk Yakaar et je ne suis ni maire, ni député, ni président de Conseil départemental encore moins vice-président, je veux cette fois-ci être un Haut conseiller», avait-il dit. Le choix fut alors porté sur Harouna Bâ, maire de Ranérou Ferlo pour être le candidat de Benno Bokk Yakaar. Cette fois-ci, Amadou Dawa Diallo part aux élections sous la bannière du parti de la Réforme (PR).

Aucune chance de remporter la victoire. Harouna Ba candidat au Hcct a la majorité des conseillers de la commune de Ranérou Ferlo et celle de Houdalaye. De son côté, Amadou Dawa Diallo avait gagné avec Aliou Dembourou Sow les communes de Vélingara Ferlo et de Louguéré Thioly. Les résultats des élections au Hcct seront sans surprise. Une victoire de la coalition Benno Bokk Yakaar propulse Harouna Bâ au Haut conseil des collectivités territoriales (Hcct). Maintenant, il reste à savoir si les investitures aux élections législatives vont amener Aliou Dembourou Sow et Harouna Ba à faire des concessions pour céder la place au nouveau secrétaire politique du Parti de la Réforme.

La coalition Benno Bokk Yakaar parviendra-t-elle à trouver un schéma pour atténuer la frustration? Ce qui est sûr, c’est que chaque camp semble avoir des positions figées et travaille à conduire la liste départementale pour les élections législatives.

Ciré Ba – L’As Quotidien

Commentez cet article

Partager cet Article avec Vos Amis ⇓⇓⇓

Partager l'articleShare on Facebook0Share on Google+0Share on LinkedIn0Tweet about this on TwitterEmail this to someone
PAIX EN CASAMANCE :
Enclavement, Absence