HomeÀ la uneFrançois Fillon présente ses excuses aux Français

François Fillon présente ses excuses aux Français

François Fillon présente ses excuses aux Français

application_laviesenegalaise_com, LVS OK,

La candidat de la droite décomplexée va tenter de reprendre la main après les soupçons d’emplois fictifs qu’auraient bénéficié sa femme. Une opération survie.

C’est sa dernière carte. François Fillon, dans la tourmente depuis les révélations sur les emplois présumés fictifs de sa femme et décrié jusque dans son propre camp, abat sa dernière carte en tenant une conférence de presse lundi.

Depuis maintenant près de deux semaines, date des premières révélations du « Canard Enchaîné », François Fillon doit faire face à des soupçons d’emplois fictifs visant sa femme et deux de ses enfants, des accusations qui font l’objet d’une enquête préliminaire. Le candidat crie au complot fomenté par la gauche au pouvoir.

Fillon publiera sur internet ce lundi « dans la soirée » tout le détail de son patrimoine

« Le but de cette opération, c’est d’effacer le choix des électeurs de la primaire qui se sont affranchis du système. »

François Fillon publiera sur internet ce lundi « dans la soirée » tout le détail de son patrimoine. Le candidat de la droite affirme « aucune entreprise russe » parmi les clients de sa société de conseil.

Il assure qu' »aucune instance n’a la légitimité » de remettre en cause sa candidature.

« S’il faut réformer le système »

« S’il faut réformer le système, alors réformons le dans son ensemble. Je ne rétablirai pas le cumul des mandats et je soumettrai à un référendum la réduction du nombre de parlementaires pour leur donner enfin un vrai statut. »

« Je présente mes excuses aux Français »

« Penelope n’a jamais revendiqué de rôle dans la lumière. Aujourd’hui, on retourne cette discrétion contre elle et contre moi. »

« Oui, tout cela était légal. Mais suis-je autant quitte pour le plan moral ? Cette question éthique est si élevée et si essentielle qu’elle me place face à ma conscience et en réalité face aux Français. »

« Collaborer avec sa famille en politique, c’est une pratique désormais rejetée par les Français. »

« En travaillant avec ma femme et mes enfants, j’ai privilégié cette collaboration de confiance qui aujourd’hui suscite la défiance. C’était une erreur. Je le regrette profondément : je présente mes excuses aux Français. »

« Le salaire était parfaitement justifié »

« J’ai été entendu pendant 4 heures par la police, Penelope pendant 5 heures, nous leur avons tout dit, répondu à toutes leurs questions. »

« Oui j’ai employé mon épouse comme collaboratrice ensuite redevenue collaboratrice de mon suppléant. »

« Pendant toutes ces années, mon épouse a pris en charge ces taches simples mais nécessaires. C’est elle qui a géré le courriers qu’on m’a adressé, qui a tenu mon agenda. C’est elle qui a travaillé sur mes interventions dans la Sarthe. Le salaire était parfaitement justifié parce que son travail était indispensable à mes activités d’élu. »

Fillon s’exprime : « Je n’ai rien à cacher »

François Fillon déclare : « Une émotion légitime monte du pays. Je comprends les interrogations. Je comprends le besoin de clarifier les choses. Et je vais le faire. Je ne peux pas accepter les accusations infondées qui me prennent pour cible après 32 ans de vie politique, 32 ans sans aucun problème judiciaire, 32 ans d’éthique irréprochable. »

« J’assume toutes mes responsabilités. Tous les faits évoqués sont légaux et transparents. »

« Aujourd’hui candidat à la présidentielle, je fais face à une attaque d’une violence inouïe à ma connaissance, du jamais vue sous la Ve République. C’est le candidat de la droite et du centre qui est visé aujourd’hui. »

« J’attends (…) qu’il redonne un nouveau cap »

Philippe Vigier, patron des députés UDI et porte-parole de François Fillon, appelle le candidat de la droite à « donner un nouveau cap » à sa campagne.

« Je suis persuadé qu’il saura trouver les mots, parce qu’il a entendu ce message que nous avons été nombreux à lui faire passer, d’incompréhension, de colère souvent. Quelques fois certains parlent de faute », déclare le député d’Eure-et-Loir dans le « Talk » du Figaro.

« J’attends de lui que vraiment il redonne un nouveau cap, qu’il dise ‘je vous ai compris j’ai fait des fautes' », poursuit l’élu centriste qui a assuré un peu plus tard sur BFMTV faire « confiance à François Fillon pour démontrer que sa femme a réellement travaillé à ses côtés ».

« Il y a peut-être eu des fautes de communication et de mauvaise explication », reconnait Philippe Vigier.

« Une fois qu’il aura été blanchi, lavé de tout soupçon je suis persuadé qu’on va pouvoir reprendre et certains comprendront peut-être qu’ils sont allés un peu loin dans l’accusation », a-t-il assuré.

Le patron de la Revue des deux mondes, Marc Ladreit de Lacharrière, s’exprime

Le patron de la Revue des deux mondes, Marc Ladreit de Lacharrière, réaffirme que l’emploi de Penelope Fillon dans cette publication entre mai 2012 et décembre 2013 « n’a rien de fictif », dans une déclaration à l’AFP.

« Je suis très choqué de lire que certains articles font un lien entre mon élévation au grade de grand’croix de la Légion d’honneur (1er janvier 2010) et l’emploi de Madame Penelope Fillon à la Revue des deux mondes (4 mai 2012) », déclare l’homme d’affaires, en réaction à un article du « Monde », selon lequel les enquêteurs s’intéressent à cette décoration.

Commentez cet article

Partager cet Article avec Vos Amis ⇓⇓⇓

Partager l'articleShare on Facebook0Share on Google+0Share on LinkedIn0Tweet about this on TwitterEmail this to someone
CAN 2017 : Le Camero
Demba DIOP de Demban