HomeActualitéEnclavement, Absence de Routes : Ronkh ne « riz » pas

Enclavement, Absence de Routes : Ronkh ne « riz » pas

La commune de Ronkh

La commune de Ronkh veut des routes en bon état pour sortir de l’enclavement. Le premier magistrat de la localité a fait ce plaidoyer, samedi dernier à l’occasion de la célébration de la fête du riz dans sa commune.

Le maire de Ronkh, le Dr Amadou Tidiane Ndiaye, a encore soulevé la problématique de l’enclavement de la collectivité locale qu’il dirige. Pourtant,a-t-il soutenu, samedi dernier en marge de la fête du riz organisée dans sa commune, Ronkh est réputée être la capitale de la riziculture.

En effet, 45%de la production nationale de riz provient de cette commune mais, en période d’hivernage, la localité est définitivement coupée du reste du Sénégal. Même en période de saison sèche, y accéder est difficile car les pistes qui y mènent sont dans un état de délabrement avancé. Ce qui fait mal à l’édile de la localité.“On néglige beaucoup l’environnement de la production du riz, mais il faut reconnaître que c’est un aspect important et à Ronkh, on a des difficultés pour acheminer la production à l’intérieur du pays car l’accès est extrêmement difficile”, s’est-il plaint.

Le maire attend de l’Etat des“routes goudronnées” car à son avis, il n’y a pas une partie du Sénégal beaucoup plus méritante que sa commune. “Nous participons à coût de milliards à l’économie du pays et nous pensons que pour qu’il y ait une autosuffisance en riz, il nous faut de bonnes routes pour l’accès”,explique-t-il. Sur un autre registre, le Dr Amadou Tidiane Ndiaye est revenu sur le Fonds de commercialisation de 5 milliards de F CFA que l’Etat du Sénégal a mis à la disposition des transformateurs. Pour lui, les plus grands bénéficiaires devraient être les producteurs. Mais à l’en croire, tel n’est pas le cas.

“Pour avoir une bonne chaîne commerciale, les producteurs devaient avoir ce fonds car ils paient le prix à chaque fois qu’il y a des problèmes”, explique l’édile de la commune de Ronkh. Ce dernier soutient aussi que le système de commercialisation n’est pas fiable. Ainsi, il préconise“un comité d’achat pour les producteurs dans chaque zone”. Si cela n’est pas fait, dit-il, les transformateurs vont bazarder la production. Ronkh a célébré, ce samedi, le riz en présence des autorités administratives et politiques de Dagana.

Cette première édition a réuni toute la communauté et surtout les producteurs, pour magnifier la riziculture. Des déclarations consignées dans un document seront remises à qui de droit. FARA SYLLA (SAINT-LOUIS) – Pour EnQuete

Commentez cet article

Partager cet Article avec Vos Amis ⇓⇓⇓

Partager l'articleShare on Facebook0Share on Google+0Share on LinkedIn0Tweet about this on TwitterEmail this to someone
INVESTITURES À RANE
Assassinat de Me Bab