HomeÀ la uneDiplomatie : Israël renoue avec le Sénégal

Diplomatie : Israël renoue avec le Sénégal

Sénégal, Israël

Près de 6 mois après des relations tendues, Dakar et Tel-Aviv font la paix. Les deux pays ont décidé de reprendre leurs relations diplomatiques. Israël ravale sa colère et décide du retour de son ambassadeur au Sénégal et promet un renforcement de la coopération entre les deux pays. Tout a été acté entre le Président Macky Sall et le Premier ministre israélien, Benyamin Netanyahu, en marge du 51ème Sommet de la Cedeao, qui s’est tenu dans la capitale du Liberia, Monrovia, le week-end dernier.

Dakar renoue avec Tel-Aviv. L’Etat hébreux a décidé en marge du 51e sommet de la Cedeao, tenu à Monrovia, ce week-end, de reprendre ses relations diplomatiques avec le Sénégal. Et pour matérialiser cette volonté, le Premier ministre israélien a décidé du retour à Dakar de l’ambassadeur d’Israël au Sénégal. Benyamin Netanyahu a également exprimé son intention de renforcer la coopération entre les deux pays. Il l’a fait savoir dans un communiqué conjoint paraphé par le Sénégal et Israël.

A cet effet, le chef du gouvernement israélien a invité le ministre des Affaires étrangères du Sénégal à effectuer prochainement, une visite en Israël. Le Président sénégalais a, selon les termes du communiqué con – joint, apprécié ces mesures prises par Benyamin Netanyahu. Le Président Macky Sall a aussi pris bonne note de l’intention d’Israël de bénéficier d’un statut d’observateur auprès de l’Union africaine (Ua).

A l’origine de la brouille, la résolution 2334 de l’Onu Israël avait décidé, en guise de représailles, de rappeler son ambassadeur au Sénégal, Paul Hirschon, et de geler sa coopération avec le Sénégal à la suite de la décision Dakar de voter en faveur de la résolution 2334 du Conseil de sécurité de l’Onu demandant l’arrêt de la colonisation dans les territoires palestiniens et à Jérusalem-Est.

Un vote qui avait provoqué la colère de l’Etat hébreu qui, dans la foulée, a annoncé une série de mesures contre d’autres pays comme la Nouvelle Zélande, la Malaisie et le Venezuela, qui avaient appuyé le projet de résolution porté à l’époque par le Sénégal, qui assure la présidence du Comité pour l’exercice des droits inaliénables du Peuple palestinien.

Quelques heures après l’adoption du texte en question, le Premier ministre israélien, Benyamin Netanyahu, avait rappelé immédiatement son ambassadeur au Sénégal pour consultations. Le chef du gouvernement israélien avait aussi décidé d’annuler des programmes d’aide et la visite du ministre des Affaires étrangères sénégalais, Mankeur Ndiaye, prévue au mois de janvier dernier.

Le vote du Sénégal avait du mal à passer auprès des autorités israéliennes qui ont toujours cherché à avoir des relations solides avec des pays africains afin de casser la majorité de pays qui votent contre l’Etat hébreux au niveau des instances internationales comme le Conseil de sécurité de l’Onu. Aujourd’hui, l’Etat hébreu semble adopter une autre démarche en se rapprochant du Sénégal et de l’Afrique de l’Ouest en général. Une posture affichée au 51e sommet de la Cedeao, tenu à Monrovia, la capitale du Liberia.

  • LeQuotidien
Commentez cet article

Partager cet Article avec Vos Amis ⇓⇓⇓

Partager l'articleShare on Facebook0Share on Google+0Share on LinkedIn0Tweet about this on TwitterEmail this to someone
Amical : Le Sénéga
Dagana : Un vent de