HomeActualitéViol – Deux adultes se relaient sur une fillette dans les toilettes d’une mosquée

Viol – Deux adultes se relaient sur une fillette dans les toilettes d’une mosquée


T. S. Bah, de passage à Ziguinchor, a été arrêté et déféré au Parquet. En compagnie d’une autre personne en fuite, ils se relayés sur une fillette du nom d’E. O. Da Silva, dans les toilettes de la mosquée du quartier Alwar.VIOLENCE SEXUELLE

Une fillette violée dans les toilettes d’une mosquée, c’est dans toutes les bouches au quartier Alwar de la commune de Ziguinchor et même les quartiers environnants. Les bourreaux de la très jeune E. O. Da Silva auraient pu s’en tirer sans la vigilance d’un nommé B. Camara qui a permis d’attraper l’un des violeurs. Habitant le quartier, son attention a été attirée par l’aspect louche des deux gus. Mais il les a perdus de vue à un moment donné. C’est en les recherchant dans le quartier qu’il a aperçu l’un des deux, en l’occurrence T. S. Ba, marchant à côté de la fillette. Il les rejoint et demande à la petite E. Da Sylva ce qu’elle faisait avec un inconnu.

Elle a éclaté en sanglots et révélé que celui-ci et un autre homme venaient de la violer dans les toilettes de la mosquée. C’est ainsi que Camara a sollicité l’aide des jeunes du quartier pour le maîtriser, avant d’alerter la Police. “J’ai abusé d’elle et je regrette mon geste” Lors de son audition, le principal mis en cause a servi plusieurs versions. “Je voulais coucher avec elle, mais au dernier moment, je me suis rétracté.

J’ai seulement prié pour elle, parce que je dispose de connaissances occultes et j’ai fait mes preuves dans de nombreux endroits”, a-t-il déclaré aux hommes du Commissaire Mamadou Lamine Diallo. Acculé de questions, il a fini par lâcher. “J’avais l’intention de faire des prières pour elle. D’ailleurs, toutes les divinations que je lui ai faites se sont révélées justes.

Elle croyait mordicus en mes prédictions. J’en ai profité pour assouvir sur elle mon désir sexuel. Mais je regrette mon acte. Mon complice se nomme Moussa. C’est un Guinéen que je venais de rencontrer, ensuite, nous avons sympathisé”. Il a ajouté qu’il a juste flirté avec la fillette et éjaculé de manière précoce. “Mon sperme s’est déversé à même le sol. En aucun moment, je n’ai pénétré la fillette”, s’est-il défendu.

Ensuite, en voulant enfoncer son compagnon Moussa, il s’est trahi. “Moi, a-t-il déclaré, j’ai eu le réflexe de retirer mon sexe au moment de l’éjaculation”. Alors qu’il venait de dire qu’il ne l’avait jamais pénétrée. “J’en appelle à votre clémence pour que je puisse rentrer dans mon pays pour retrouver les miens”, a-t-il demandé en vain.

Car les résultats médicaux mis à la disposition de la police prouvent la présence du sperme des deux mis en cause sur les habits et le corps de la victime. Au terme de sa garde à vue, T. S. Ba, âgé de 35 ans, a été déféré au parquet de Ziguinchor, pour viol collectif sur une fille mineure et pédophilie.

 

Commentez cet article

Partager cet Article avec Vos Amis ⇓⇓⇓

Partager l'articleShare on Facebook0Share on Google+0Share on LinkedIn0Tweet about this on TwitterEmail this to someone
EMPLOI AU SÉNÉGAL
Matchs amicaux: Alio