application_laviesenegalaise_com, LVS OK,
HomeActualitéDe nouvelles routes à Tamba

De nouvelles routes à Tamba

Tambacounda

Le conseil municipal de Tambacounda (est) a décidé vendredi de signer avec l’Agence de gestion des routes (Ageroute) une convention en vue de la réalisation de travaux de voirie sur 12,5 kilomètres, dans le cadre du Programme de modernisation des villes (Promoville), a constaté l’APS.
Après avoir adopté cette décision par vote, lors d’une session spéciale, les conseillers municipaux de Tambacounda ont ensuite décidé à l’unanimité de signer une convention devant permettre le bitumage, en deux phases, de 12 tronçons de la commune, d’une longueur totale de près de 12,5 kilomètres.
La commune sera ainsi dotée d’une « voirie éclairée et assainie », grâce à des contributions financières de l’Etat du Sénégal, de la Banque africaine de développement et de la Banque islamique de développement, selon un document de presse reçu auprès de ces partenaires.
La première phase des travaux va démarrer « incessamment », a dit Mady Cissé Samb, sans autre précision.
Selon cet agent de l’Ageroute, la première phase des travaux concerne les tronçons entre la route nationale numéro 1, le siège local de la Bank of Africa, la mosquée du Plateau, l’école élémentaire du Plateau 2, le marché « Marinière », l’hôtel Asta-Kébé, le centre Don-Bosco, la gare routière « Dakar », le quartier Saré Guiléle, le lycée Mame-Cheikh-Mbaye, la prison de Tambacounda et la mosquée des HLM.
La seconde phase comprend sept tronçons, dont la bretelle de l’aéroport et une route qui mène au lycée Mame-Cheikh-Mbaye.
Même s’ils se sont prononcés en faveur de la réalisation de ces infrastructures routières, certains conseillers ont émis des réserves concernant l’ordre des priorités. Selon eux, certains tronçons ne devraient pas être construits avant d’autres.
Ils souhaitent que, prochainement, la concertation soit élargie à l’ensemble des membres du conseil, afin de mieux définir les priorités.
Des aménagements « connexes » sont prévus dans la convention signée par le conseil municipal : l’achèvement du parking des gros-porteurs, la clôture du lycée Mame-Cheikh-Mbaye, la construction d’une esplanade à la place Léopold-Sédar-Senghor et l’aménagement d’un carrefour situé près de la gouvernance.
La construction d’un plateau sportif multifonctionnel au jardin public des HLM2 et l’aménagement de l’entrée de la commune, sur la route de Dakar, sont également prévus.
Les travaux du Promoville à Tambacounda devaient démarrer en janvier 2017, mais ils ont été tardivement entamés pour des raisons non élucidées par les autorités.
Lors d’une visite à Tambacounda, en octobre 2016, la coordinatrice du Promoville, Aïssatou Diokhané Sow, accompagnée de représentants de la BAD, du maire de Tambacounda, Mame Balla Lô, et du préfet Mor Talla Tine, s’était rendue sur les axes routiers à construire.
La première phase des travaux, d’une durée de deux ans, devrait permettre à la mairie et à ses partenaires financiers de faire construire « une voirie éclairée » de six kilomètres, selon Mme Sow. Elle affirme que la seconde phase était prévue pour 10 kilomètres.
APS
Commentez cet article

Partager cet Article avec Vos Amis ⇓⇓⇓

Partager l'articleShare on Facebook0Share on Google+0Share on LinkedIn0Tweet about this on TwitterEmail this to someone
Transport - La Banqu
Les producteurs de m