HomeRéligionDAAKA MÉDINA GOUNASS : Le Gouvernement promet une distribution correcte de l’eau

DAAKA MÉDINA GOUNASS : Le Gouvernement promet une distribution correcte de l’eau


Le ministre de l’Hydraulique a promis jeudi de mettre en service un nouveau forage à Médina Gounass, dans une semaine au plus tard, pour faciliter l’organisation du « Daaka », la retraite spirituelle de 10 jours prévue à partir du 8 avril dans cette localité de la région de Kolda (sud).

Hydraulique rurale- eau - Forage à Matam
Des milliers de pèlerins sénégalais et d’autres pays de la sous-région sont attendus, comme chaque année, à cette manifestation, l’une des plus importantes de la communauté musulmane sénégalaise.
Le ministre de l’Hydraulique et le secrétaire d’Etat à l’Hydraulique rurale, Diène Faye, ont effectué une visite à Médina Gounass, dans le cadre des préparatifs de cette manifestation.
« Parce que c’est l’évènement religieux qui dure le plus longtemps (…), le président [de la République] nous a demandé de venir nous enquérir de l’approvisionnement en eau », a expliqué Diène Faye.
Sur le site du « Daaka », la délégation ministérielle conduite par Mansour Faye et Diène Faye a rencontré les techniciens de l’entreprise chargée de la construction du forage.
Le site compte déjà deux forages, un château d’eau et un réservoir au sol.
Le ministre et le secrétaire d’Etat chargés de la politique hydraulique du gouvernement ont décidé de veiller à ce que le château déjà existant soit approvisionné par le nouveau forage, dont les travaux devraient démarrer samedi pour être bouclés au plus tard le 7 avril, à la veille du « Daaka ».
« Je pense qu’on peut tout faire en une semaine, ou peut-être en moins d’une semaine, pour mettre l’eau à la disposition des populations », a dit Diène Faye.
Son collègue, Mansour Faye, a insisté sur le respect du délai indiqué, une exigence que le chef du chantier, Souleymane Sagna, espère pouvoir satisfaire.
Le forage prévu pour faciliter le ravitaillement en eau des 60.000 habitants de Médina Gounass et des pèlerins a un débit de 70 mètres cubes par l’heure, ce qui dépasse de loin le « débit maximum de 20 à 25 mètres cubes » des anciens forages de cette zone, selon Diène Faye. Cependant, il a précisé que le forage situé à l’entrée de la ville « ne pourra pas être mis en service avant le ‘Daaka’ ».
« Nous allons prendre toutes les dispositions nécessaires pour résoudre le problème d’eau que Médina Gounass connaît depuis plus de 10 ans, dès que la construction du château d’eau sera terminée », a assuré le secrétaire d’Etat à l’Hydraulique rurale, promettant de faire en sorte qu’ »il y ait suffisamment d’eau lors du ‘Daaka’ ».
Selon Diène Faye, le ministère de tutelle travaille sur un projet visant à alimenter en eau le site de la retraite spirituelle et la commune de Médina Gounass à partir du fleuve Gambie, à la demande du khalife de la cité musulmane, Amadou Tidiane Bâ.
Une « unité de potabilisation » de l’eau du fleuve sera mise en place, a-t-il dit, précisant que « les études » nécessaires ont déjà été faites et qu’ »il ne reste qu’à chercher les financements et à lancer les appels d’offres » en vue de la réalisation de ce projet.
Selon Diène Faye, Amadou Tidiane Bâ a exprimé sa « satisfaction » à la délégation du ministère de l’Hydraulique pour les efforts fournis dans le but de bien ravitailler Médina Gounass en eau.
APS
Commentez cet article

Partager cet Article avec Vos Amis ⇓⇓⇓

Partager l'articleShare on Facebook0Share on Google+0Share on LinkedIn0Tweet about this on TwitterEmail this to someone
Tamba - arrestation
Diourbel : une ville