Application laviesenegalaise.com
HomeÀ la uneChronique – ISOLOIR : Moustapha Niasse, allié inconditionnel

Chronique – ISOLOIR : Moustapha Niasse, allié inconditionnel

Moustapha Niass encense le Premier Ministre Dionne

Moustapha Niasse, investi à Nioro du Rip, s’approche inéluctablement de la retraite. Le président de l’Assemblée nationale sortant participe sans doute à l’une des dernières élections après une longue carrière.

Que cherche encore Moustapha Niasse à 77 ans ? Largué à Nioro, le patron de l’Alliance des forces de progrès (AFP), a été contraint de s’exiler à la tête de la liste départementale pour laisser place à Mahammad Boun Abdoulaye Dionne, investi comme patron de Benno Bokk Yakaar pour ces Législatives. On ne l’a pas entendu moufter alors sa position d’allié et de président de l’Assemblée nationale sortant devaient lui garantir cette position de tête de liste nationale. Comme en 2012.

Depuis cette date, l’ex-ministre des Affaires étrangères affiche une fidélité sans failles à Macky Sall. «On vous accompagne. Nous avons fait notre temps. Demain c’est l’avenir, mais se prépare aujourd’hui, puisque le passé inspire toujours l’avenir. Je suis fier de toi. Fier de ce que tu es et de ce que tu es en train de faire.  Le scrutin du 30 juillet est le premier tour de la Présidentielle de 2019.

Il faut par conséquent le remporter haut la main et laisser le camp d’en face crier à nouveau comme un veau qu’on égorge», chante Niasse, qui est loin d’être aigri. Il conclut sa danse dithyrambique : « Vous êtes d’une loyauté granitique pour Macky. Macky Sall ne s’est pas trompé en faisant le choix de Boun Dionne. Il fallait donner les clés à quelqu’un de travailleur, loyal avec une expérience d’Etat.

Son Premier ministre était le mieux indiqué. » Et Dionne respecte cette règle de bienséance et rend la politesse à son « aîné : « Chaque fois que je vois Niasse aux côtés du Président Macky Sall, je suis rassuré.» Sans aucun doute, le président de l’Assemblée nationale est un allié loyal, qui a accepté d’hypothéquer l’avenir de son parti pour les succès de Macky Sall. Cette intransigeance dans son soutien a provoqué un départ massif de certains cadres de l’AFP à l’image de Malick Gackou.

L’ex-numéro de l’AFP, ministre des Sports et du Commerce trace dans l’opposition son sillon pour aller à la conquête du pouvoir. Jusqu’en 2022, l’AFP n’aura pas de candidat à la Présidence de la République. Car, Niasse soutiendra Macky en 2019. C’est un deal pour le meilleur et le pire.

A la fin des Législatives, on verra la suite des évènements. On saura si Niasse restera un homme politique actif après avoir passé plus de 57 ans sous les ors de la République. Ou bien il décrochera pour permettre aux jeunes d’apparaître en pleine lumière après trois Présidentielles manquées.

 


 

       Par L’Électeur –  laviesenegalaise.com

Commentez cet article

Partager cet Article avec Vos Amis ⇓⇓⇓

Partager l'articleShare on Facebook0Share on Google+0Share on LinkedIn0Tweet about this on TwitterEmail this to someone
Ethiopian Airlines o