HomeActualitéCe qu’il faut savoir sur l’arrestation de Assane Diouf : le liveur sur facebook n’a pas tout dit

Ce qu’il faut savoir sur l’arrestation de Assane Diouf : le liveur sur facebook n’a pas tout dit


application_laviesenegalaise_com, LVS OK,

L’arrestation d’Assane Diouf défraie certes toujours la chronique sur la toile, mais il est clair maintenant qu’il n’est pas retenu pour motif de terrorisme comme annoncé. Ce qui nous autorise à croire qu’il existe des zones d’ombre dans cette affaire et que liveur n’aurait pas tout dit.

Le journaliste Baba Aïdara, connu pour sa rigueur et son impartialité, a fait un live pour expliquer de quoi retourne cette arrestation d’Assane Diouf.Assane Diouf, Arrestation

Ainsi, on apprend d’abord, qu’il aurait commis au moins sept délits fédéraux qu’il s’est  gardé de citer pour ne pas l’enfoncer davantage et donner des arguments pour le réquisitoire du camp adversaire. Il pourrait s’agir, entre autres de vol de documents d’Etat, ces nombreuses fois où il s’est vanté d’avoir voyagé avec le passeport de son frère.

En plus, le sort d’Assane Diouf avait été déjà scellé depuis 2016 par un juge. Il avait déjà un antécédent avec les services de l’immigration pour avoir eu un problème avec son ex femme. Il était déjà en situation de déportation depuis 2016, puisqu’il avait effectivement entamé des démarches en vue d’une régularisation de sa situation qui n’ont pas abouti. Son appel a été rejeté en juin 2017.

Il a dès lors été fiché. Mais ce qu’Assane n’a pas dit lors de sa brève sortie en live sur le profil de Françoise Hélène Gaye, c’est que pour qu’on le retienne actuellement en prison, il aura fallu qu’un juge donne l’ordre bien avant son arrestation.
Aussi, le liveur  avait annoncé à ses abonnés qu’il était dans l’impossibilité d’envoyer de l’argent à sa famille au Sénégal parce que son compte bancaire avait été fermé. Évidemment c’est l’Etat Sénégalais qu’il a pointé du doigt comme étant responsable.

Autre non dit : Assane Diouf devait soit avoir reçu quatorze jours auparavant la notification de la part de sa banque, soit un juge en a donné l’ordre. Pourquoi ? Soupçons de financement d’une entreprise terroriste ?
Assane Diouf a aussi fait allusion à une somme de 9 000 dollars que les flics ont trouvée par devers lui lors de son arrestation. Cet argent n’était pas à son nom. A qui appartiennent tous ces sous ? Mystère ! Il n’a pas non plus communiqué là-dessus. Sauf que selon certaines langues qui commencent à se délier, Assane recevait de l’argent de certains hommes politiques établis au Sénégal et ailleurs, des gens qui tireraient les ficelles et lui filaient les informations qu’il divulguait dans ses shows.

Il a par ailleurs été contacté par un employé de l’ambassade du Sénégal à Washington afin d’arrondir les angles et de le ramener à la raison. Mais il s’est braqué et on lui aurait même proposé de l’argent pour son silence, selon ses dires. De qui s’agit-il ?

Cependant, Assane Diouf ne connaissait pas personnellement certaines célébrités qu’il insultait durant ses lives. Et, jusqu’à un passé récent, la politique ne l’intéressait nullement. Il n’aurait jamais voté de sa vie malgré son grand amour pour le pape du Sopi, le président Abdoulaye Wade. Il était constamment en contact avec un commanditaire dont il n’a pas révélé le nom.

Pour le moment, les activistes, ses amis ainsi que tous les fils du Sénégal épris de justice, s’organisent pour le soutenir et l’aider à sortir de prison. En attendant l’épilogue de cette histoire, attendons nous à d’autres rebondissements.

 

Dakaractu

Commentez cet article

Partager cet Article avec Vos Amis ⇓⇓⇓

Partager l'articleShare on Facebook0Share on Google+0Share on LinkedIn0Tweet about this on TwitterEmail this to someone
Mise sur pied du REN
UMS : Souleymane Té