application_laviesenegalaise_com, LVS OK,
HomeÀ la uneCADRE DE VIE À SAINT-LOUIS : Les populations étalent un chapelet de doléances

CADRE DE VIE À SAINT-LOUIS : Les populations étalent un chapelet de doléances

Saint-Louis - Les populations de la Langue de Barbarie dans le désarroi, plusieurs maisons détruites par la mer

Des populations de Pikine à Saint Louis ont reçu avant-hier des titres de propriété. Elles en ont profité pour interpeller le ministre du Cadre de vie, Diène Farba Sarr sur leurs problèmes.

La cérémonie de remise des droits de superficie à 37 attributaires de la zone de restructuration de Pikine à Saint-Louis a été aussi une foire aux problèmes. Devant le ministre du Renouveau urbain de l’habitat et du cadre de vie, Diène Farba Sarr, le comité de pilotage a soulevé les difficultés rencontrées dans cette partie du vaste et populeux quartier de la capitale du Nord.

Certes, le président du comité Babacar Lô a exprimé la reconnaissance de Pikine pour les réalisations faites dans cette localité avec le projet de restructuration. Mais cela ne l’a pas empêché d’interpeller la tutelle sur certaines questions. ‘’Les habitants qui ont payé leurs droits de superficie attendent toujours la délivrance de leurs papiers’’,s’est-il désolé.

Selon lui, avec le nouveau code des domaines en vigueur, une harmonisation est nécessaire en vue d’une solution heureuse pour la population. ‘’Les habitants se trouvant le long des axes et qui vivent dans les ruelles attendent toujours et nous pensons qu’il faut attaquer les voies tertiaires pour diligenter la situation’’, renchérit-il. Revenant sur le retard du démarrage de la deuxième tranche de recasement, M. Lô a souligné que la zone souffre de manque d’eau et d’électricité. ‘’A Pikine, nous avons des axes drainant des canalisations réservées uniquement à des eaux de pluie.

Nous vous prions d’intervenir pour doter le quartier de réseaux réservés aux eaux domestiques et de fosses septiques’’,a-t-il lancé. Ce quartier réclame aussi la mise en place d’infrastructures socio-éducatives de base.Avant M. Lo, l’adjointe au maire Aida Mbaye Dieng, est montée au créneau pour exiger le démarrage de la 2e phase des travaux de restructuration. ‘’Nous demandons la restructuration des quartiers de Diaminar et Guinawrails’’,a-t-elle plaidé.

Dans son intervention, le ministre Diène Farba Sarr a déclaré avoir pris bonne note. Il dit même avoir reçu du chef de l’Etat Macky Sall des instructions fermes pour par achever les travaux de restructuration de Pikine. Selon lui, des discussions ont eu lieu avec le maire de la ville Mansour Faye pour une restructuration et une régularisation foncière des autres quartiers. ‘’Les ministères concernés par les problèmes soulevés ici seront mis au courant, et nous vous affirmons que des efforts seront faits en ce sens’’,a-t-il rassuré.

Par ailleurs,le ministre a souligné le caractère exceptionnel de la cérémonie de remise des droits de superficie qui est, d’après lui, une première.Il a exprimé son espoir de voir se tenir prochainement à Pikine et dans d’autres quartiers de Saint-Louis unetelle manifestation dont ‘’l’objectif est d’éradiquer les bidonvilles et d’offrir ainsi aux populations de meilleures conditions de vie’’.

FARA SYLLA – EnQuete

Commentez cet article

Partager cet Article avec Vos Amis ⇓⇓⇓

Partager l'articleShare on Facebook0Share on Google+0Share on LinkedIn0Tweet about this on TwitterEmail this to someone
Blocage à la Munici
Un an après le réf