HomeActualitéAwa Marie Coll Seck : « Les cancéreux ayant besoin d’une radiothérapie seront référés au Maroc »

Awa Marie Coll Seck : « Les cancéreux ayant besoin d’une radiothérapie seront référés au Maroc »

Awa Marie Coll Seck

Les malades du cancer devant subir une radiothérapie vont être référés au Maroc en attendant l’acquisition et l’installation de 3 appareils déjà commandés et qui seront livrés dans « les meilleurs délais », a assuré, lundi, à Dakar, le ministre de la Santé et de l’Action sociale, Awa Marie Coll Seck.
« Le processus est encadré par une commission d’éligibilité composée de cancérologues, de représentants des associations de malades et de la Division des maladies non transmissibles » a-t-elle indiqué.
Le ministre de la santé et de l’Action sociale présidait l’ouverture officielle des travaux de la réunion du comité interne de suivi du Plan national de développement sanitaire (CIS/PNDS), élargie aux partenaires de la santé.
Dans son adresse, Awa Marie Coll Seck a tenu à rassurer les malades et leurs familles, en annonçant que « 2 accélérateurs de particules commandés pour l’hôpital Dalal Jam seront livrés dans les meilleurs délais’’, sans compter l’acquisition en cours d’un nouvel appareil pour l’hôpital Aristide Le Dantec.
Selon la ministre, cette situation « illustre à souhait l’importance de l’offre de service pour un système de santé cohérent, capable d’absorber la demande ».
Dans cette perspective, « le gouvernement a mis en place un mécanisme d’assurances et de gratuité visant à réduire le risque financier lié à la santé des ménages et des populations vulnérables », a-t-elle indiqué.
Se désolant de la perturbation de l’offre de services en cancérologie, en raison de la panne de l’appareil de radiothérapie jusque-là en service, Awa Marie Coll Seck a dit partager « la souffrance et le désarroi des malades et de leurs familles ».
Si l’on en croit Awa Marie Coll Seck, « 3 dossiers de malades nécessitant une évacuation sont déjà identifiés et sont déjà acheminés au Maroc, afin qu’ils puissent bénéficier de meilleurs soins en attendant que les appareils au Sénégal soient réparés’’ pour une reprise des soins nécessaires au Sénégal.
Le comité interne de suivi du Plan national de développement sanitaire (CIS/PNDS) est un cadre de concertation et de coordination entre les acteurs du ministère de la Santé et de l’Action sociale.
Il se réunit tous les semestres et est élargi une fois sur deux aux partenaires au développement, aux ministères sectoriels (Economie, Femme, Décentralisation), à l’Union des associations des élus locaux (UAEL) et aux ONG.
APS

    Partager cet Article avec Vos Amis ⇓⇓⇓

    Partager l'articleShare on Facebook0Share on Google+0Share on LinkedIn0Tweet about this on TwitterEmail this to someone
    Sommet de l'UA: le T
    A Sall : "Toutes les

    Publicité

    AUCUN COMMENTAIRE

    LAISSEZ UN COMMENTAIRE

     

    Publicité

    Autres Articles

    Annonces