HomeÀ la uneABDOULAYE WADE À TOUBA : « Certains chefs d’Etat croient aux fétiches, comme Firawna »

ABDOULAYE WADE À TOUBA : « Certains chefs d’Etat croient aux fétiches, comme Firawna »

ABDOULAYE WADE À TOUBA

application_laviesenegalaise_com, LVS OK,

Une journée marathon. Elle commence à la Résidence secondaire de Darou Marnane. Et elle s’achève à Darou Mousty chez le khalife. Toutes les étapes ont été marquées par les populations qui accouraient de partout applaudir leur “président”.

C’est une journée très chargée. Dès les premières heures de la matinée, Abdoulaye Wade, à la résidence secondaire de Darou Marnane, reçoit les responsables de son parti.

Ici, les journalistes sont indésirables pour certains militants et sympathisants. Ils en veulent à la presse d’avoir raconté des “histoires sur la visite exceptionnelle de leur mentor”.

Mourtalla Diop est membre de l’Union des jeunesses travaillistes libérales. Dans son tee-shirt jaune, il peste : “C’est une tentative de sabotage de la mobilisation extraordinaire que nous avons réussie hier.

Mais les faits sont sacrés. Tout le monde a vu les images. Nous avons fait une véritable démonstration de force de Mbacké à Touba. Les choses sont claires. Touba a déjà choisi. Et cela fait peur à certains qui font dans la manipulation.”

Selon Maître Madické Niang, Abdoulaye Wade n’est pas allé jusqu’à la mosquée parce qu’il y avait une foule monstre aux alentours. “Si nous continuions la procession, il pourrait y avoir des dégâts à la grande mosquée et on aurait dit que c’est à cause de nous.

 C’était pour éviter cela qu’on a préféré rebrousser chemin”, explique-t-il. A ce propos, Serigne Bassirou Abdou Khadre a déclaré qu’il ne faut pas accorder trop d’importance aux rumeurs. “Si on répond tout le temps aux rumeurs, un jour, si on ne répond pas, les gens vont dire qu’elles sont fondées”, a-til déclaré.

La voix de Touba estime que ce qui lie l’ancien président à Touba dépasse le cadre politique. “La preuve, ajoute-t-il, en 2012, beaucoup disaient que Touba avait lâché son talibé. Lui-même m’avait dit : “Des gens m’ont dit qu’ils allaient intercéder pour que Touba donne un ndigël (consigne).

Ce que je veux, ce sont des prières. Mais ne donnez jamais de ndigël.” Au domicile de Serigne Abo Mbacké, khalife de Serigne Fallou, Abdoulaye Wade s’est longuement attaqué à Macky Sall. Avant de déclarer : “Certains chefs d’Etat croient aux fétiches. Firawna y croyait.

Il faisait venir dans son palais tous les féticheurs ; moi je crois en Dieu, non aux fétiches”, lance-t-il devant le marabout. Cette deuxième journée de la visite de Wade à Touba a été marquée par les ‘ziyaar’, la présentation des condoléances et surtout le report du meeting que devait tenir la Coalition gagnante à Mbacké.

Le pape du Sopi a aussi été reçu en audience par le khalife général des Mourides pendant une dizaine de minutes.

  • EnQuete
Commentez cet article

Partager cet Article avec Vos Amis ⇓⇓⇓

Partager l'articleShare on Facebook0Share on Google+0Share on LinkedIn0Tweet about this on TwitterEmail this to someone
Cartes d’identité
La fête du 14-Juill